Les totalitarismes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 29 (7013 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
◄ Retour au site académique Aix-Marseille Histoire et Géographie Les totalitarismes : du complexe à l’essentiel, de l’essentiel au sens
Emmanuelle Tricoire er Le 1 janvier 2002 Professeure au Collège Vallon-des-Pins MARSEILLE emmanuelle.tricoire@free.fr

I. Un débat très actuel.
- le concept de totalitarisme est en débat. A travers ce concept, certains historiens placent le stalinisme sur lemême plan que le nazisme, en dépassant la spécificité de l’extermination des Juifs et des Tziganes. Le terme date de l’Italie fasciste. Mussolini l’utilise dans un sens positif, puis il devient péjoratif. Le débat devient scientifique à partir de 1951, lorsque paraît les origines du totalitarisme d’Hannah Arendt, qui développe le concept dans le contexte particulier du maccarthysme, Pour cedernier, alors que la guerre froide fait rage, il s'agit de lutter contre le communisme. Le terme n’est donc pas neutre. Il n’est pas accepté par l’ensemble de la communauté scientifique pour qualifier les trois régimes. L’utilisation même du terme de totalitarisme, que l’on retrouve dans les programmes, correspond donc à une prise de position: on oppose les trois régimes totalitaires à la démocratie. -la question est en évolution : - le stalinisme surtout, avec l’ouverture des archives soviétiques depuis 10 ans, qui a relancé le débat sur un parallèle avec le nazisme. Le discours historique est toujours soupçonné d’être orienté : la réticence persiste, à condamner une idéologie que certains soutenaient, que d’autres condamnaient, avant que le régime soit bien connu. - Le nazisme semble mieuxconnu, mais l’historiographie française est peu importante, et la question soumis à la sensibilité du peuple allemand. « L’affaire Goldhagen » l’a bien montré : un historien américain produit une thèse établissant que le peuple allemand entier se distinguait depuis le XIXe siècle par un « antisémitisme éliminationiste » : Hitler lui a simplement permis de réaliser cela, de devenir exterminateur.Thèse inacceptable par les historiens mais qui eut un impact important auprès du grand public en Allemagne. L’historiographie a subi de nombreux aléas, en fonction aussi du contexte : sur la résistance au nazisme, le communisme est la seule résistance pour la RDA, la résistance est peu étudiée en RFA. La question est controversée de savoir si Vichy est un totalitarisme. Je choisis d’intégrer quelquesidées sur le régime. Vichy est-il un régime totalitaire en ébauche, ou un régime autoritaire ? Ainsi l’Espagne de Franco, le Portugal de Salazar par exemple : un régime aux valeurs conservatrices, dont le contrôle sur la société est réalisé dans une moindre mesure, avec des moyens différents, et qui n’a pas de volonté d’expansion. Concernant ce régime issu de la guerre, dans une situation desouveraineté partagée, il me semble assez inabouti pour que l’on se pose la question : totalitarisme en ébauche ? Quoi qu’on en pense, il me semble intéressant de souligner les points communs entre les régimes totalitaires et Vichy. On l’a vu récemment : lors les affaires comme les procès Touvier ou Papon (octobre 1997-Avril 1998), lors de la reconnaissance de la responsabilité de l’Etat français dansl’épisode du « Vel d’Hiv » par Jacques Chirac en 1996, les réactions de l'opinion publique peuvent être très vives. Malgré les progrès de la recherche, la mémoire de Vichy demeure sensible. - Le régime de Vichy n’est pas encore vraiment mis à jour, et la recherche le concernant est soumise à la sensibilité française. C’est un américain qui a initié des recherches décisives sur cette période(Paxton). Très peu de revues l’Histoire y sont consacrés, très peu de sites web… Dans ces trois cas, il y a des interactions entre histoire et mémoire, ainsi qu’entre communauté scientifique et opinion publique.

II. La question dans les programmes de collège.
La partie 1 du programme de 3 s’intitule : « guerres, démocratie, totalitarisme ». Ce titre distingue donc nettement la démocratie des...
tracking img