Les trackers

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 135 (33529 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LES TRACKERS :
UNE NOUVELLE FACON D’INVESTIR

SOMMAIRE :

INTRODUCTION : Historique et développement des trackers 4

PARTIE 1 : Les trackers : Des caractéristiques avantageuses
pour une offre étendue 9
Chapitre 1 : Les particularités des tracker 9
Section 1 : Un outil d’investissement économique 10
Section 2 : Un instrument transparent 12
Section 3 : Un marchétrès liquide 13
Section 4 : Une fiscalité avantageuse 15
Section 5 : Un investissement rémunérateur 16
Chapitre 2 : Les risques inhérents aux fonds indiciels cotés 18
Chapitre 3 : Création et diffusion d’un tracker 23
Chapitre 4 : La diversité des trackers : une large gamme disponible 28
Section 1 : Les trackers sur les indices de marché 29
Section 2 : Les trackers sur les indices dematières premières 34
Section 3 : Les trackers sur les indices de stratégie 36
Section 4 : Les trackers actifs 46

PARTIE 2 : L’utilisation des trackers : de la théorie à la pratique 54
Chapitre 1 : Les trackers au cœur de diverses stratégies
d’investissement 54
Section 1 : Une stratégie de diversification 54
Section 2 : Une stratégie de « cœur satellite » 58Section 3 : Une stratégie de couverture 62
Section 4 : Les autres stratégies 66
Chapitre 2 : Les trackers dans l’allocation stratégique et tactique :
Un choix judicieux ? 70
Section 1 : La théorie de l’efficience des marchés :
réalité ou utopie ? 71
Section 2 : La théorie de la finance comportementale 75

Chapitre 3 : L’avis desinvestisseurs boursiers
et les modes d’utilisation des trackers 80
Section 1 : Les investisseurs particuliers 80
Section 2 : Les professionnels de la gestion de patrimoine 87

CONCLUSION 94
ANNEXES 97
BIBLIOGRAPHIE 113

Introduction : Historique et développement des trackers :

Les trackers, également appelés Exchange Traded Funds (ETF) en anglais, sont de nouveauxinstruments financiers qui se sont rapidement imposés dans le portefeuille des différents investisseurs. Ils ont pour objectif de répliquer, de « traquer » un indice de référence : ce sont donc des fonds indiciels mais présentant des caractéristiques particulières.

Ils apparurent pour la première fois aux Etats-Unis en 1993. A cette époque, l’un des principaux opérateurs boursiers de la placeNew-yorkaise, l’American Stock Exchange (ou l’AMEX)[1], affichait un très faible volume de transactions. Menacé de faillite, l’opérateur se mit alors à la recherche d’une innovation financière capable de relancer son activité. Il lança donc un tout nouveau produit, le SPY, dont le but était de répliquer l’indice Standard & Poors 500, considéré comme l’indice boursier le plus important auxEtats-Unis, puisqu’il est composé des valeurs appartenant aux 500 entreprises américaines ayant la plus grande capitalisation boursière[2]. Ainsi, le premier tracker fut créé.
Le succès que ce nouvel instrument rencontra fut à l’origine de la création de six nouveaux ETF entre 1993 et 1999. Mais ce n’est qu’à partir de 1999 que leur développement s’accentua fortement, et ce pour de multiples raisons.Tout d’abord, jusqu’en 1998, ces produits financiers étaient seulement réservés aux investisseurs institutionnels. Leur démocratisation auprès du grand public fut donc un des éléments qui favorisa leur expansion.

Ensuite un tracker sur l’indice NASDAQ[3] 100, de plus en plus apprécié des investisseurs, fit son apparition : le QQQ. Il permit ainsi en une seule transaction d’investir surl’essentiel des valeurs technologiques américaines, à une époque où ces valeurs étaient en plein essor, soit en 1999.
Enfin, de plus en plus de courtiers[4], notamment Morgan Stanley, se sont intéressés aux trackers, les considérant comme une solution de substitution intéressante aux futures[5], dont l’utilisation impose certaines contraintes aux gérants de portefeuille d’actifs financiers.

Au départ...
tracking img