Les traités de versailles

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1888 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
LES TRAITES DE VERSAILLES
 

SUJET : L'EUROPE DESSINÉE PAR LES TRAITES DE VERSAILLES
 

Le traité de Versailles, signé le 28 juin 1919, annonçant la Société des Nations (SDN) a pour objectif premier de régler les problèmes de frontières de l'Allemagne et de garantir ces dernières. Il détermine aussi les conditions de paix entre l'Allemagne et tous les pays belligérants, et les Alliés dela Première Guerre Mondiale. Les Empires ottomans et austro-hongrois s'écroulent et avec l'Allemagne qui subit un rétrécissement important, sont tous les trois les puissances perdantes dans ce conflit. Le plus important des «traités de la banlieue parisienne» (Versailles, Saint-Germain, Trianon, Neuilly et Sèvres) est le dernier des grands traités internationaux, concluant les conflits, dontl’Europe avait ouvert la tradition en 1648 à Munster et Osnabrück (paix de Westphalie). Elaboré au cours de la conférence de Paris; le traité fut signé le 28 juin 1919, dans la Galerie des Glaces du château de Versailles et promulgué le 10 janvier 1920. L'Allemagne qui n'était pas représentée au cours de la conférence, se voit privée de ses colonies et d'une partie de ses droits militaires, amputée decertains territoires et astreinte à de lourdes sanctions économiques. Lors de ce traité les représentants des territoires du monde entier sont conviés sauf ceux des puissances vaincues. Les dirigeants des quatre principales puissances victorieuses sont Lloyd George, premier ministre britannique, Vitorio Orlando, président du Conseil italien, Georges Clemenceau, son homologue français et WoodrowWilson, le président des États Unis d'Amérique. Sur de nombreux points, les opinions de ces hommes divergent. Le Président américain veut mettre en place une nouvelle politique internationale dont il a exposé les principes directeurs dans ses Quatorze points. Pour lui, la nouvelle diplomatie doit être fondée sur le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes et sur a collaboration entre États. Ildispose d'un grand prestige et d'un poids politique considérable car ses troupes ont grandement contribué à la victoire finale des Alliés. Il cherche à ménager l'Allemagne pour éviter qu'un esprit revanchard ne s'y développe. Les responsables anglais tiennent eux aussi à laisser à l'Allemagne une certaine puissance. Fidèles à leur théorie d'équilibre entre les puissances, ils tiennent à empêcher laFrance d'acquérir une hégémonie en Europe continentale. Clemenceau, au contraire, cherche à imposer de lourdes indemnités pour limiter la puissance économique et politique de l'Allemagne, et pour financer la reconstruction de la France. Au final, le traité est un compromis qui ne satisfait personne. Le traité a pour bases les principes suivants : l'Allemagne endosse la responsabilité morale duconflit et doit en conséquence régler une grande partie des dommages causés par la guerre ; le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes est reconnu ; pour éviter de futurs conflits, une instance internationale chargée de les régler sera créée : la SDN. Les principales dispositions du traité sont d'un point de vue territorial : la ré-annexion de l'Alsace et de la Lorraine par la France ;l'attribution de certains cantons allemands à la Belgique pour une part mais aussi le Schleswig-Holstein, qui comporte une population danoise, au Danemark qui n'a pourtant pas combattu mais aussi d'autres terres au nouveau territoire polonais ; l'Allemagne perd aussi la totalité de son Empire colonial qui est partagé entre la France; la Belgique, le Japon et le Royaume Uni ; une partie de son territoire estdémilitarisé, l'Allemagne est désarmer et ne peut plus se réarmer ; l'Anschluss (union avec l'Autriche) est interdite ; l'Allemagne doit payer de fortes réparations à la France et à la Belgique pour les dommages causés et doit payer 132 milliards de marks or pour ces réparations financières.

En quoi l'Europe dessinée par les traités de Versailles préfigurait-elle les conflits qui allaient...