Les transformations économiques,

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2510 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 décembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Les transformations économiques,
sociales et idéologiques du milieux du 19è à 1939

Introduction :
La période qui dura de 1850 à 1939 fut une période de grands changements économiques et sociaux. On l’appelle les révolutions industrielles (Europe Nord-ouest et Amérique du Nord).

I> les transformations économiques.
1) Les révolutions industrielles
2) Un nouveau systèmeéconomique : le capitalisme ou moins
3) Croissances et crises

II> Des sociétés profondément transformées.
1) Le dix-neuvième siècle, un siècle d'urbanisation
2) Les puissances de la bourgeoisie
3) Le monde ouvrier

III> De nouvelles idéologies.
1) Le libéralisme économique
2) Le syndicalisme
3) Les socialismes
4) Les conséquences

I> lestransformations économiques.

1) Les révolutions industrielles

La première révolution industrielle dura de 1750 à 1870.
Vers 1750, l’Angleterre fit d’importants progrès :
- La fonte au coke. Au bout de quelques années, l’acier devint de meilleure qualité qu’avec le charbon de bois.
- La machine à vapeur fonctionne grâce à un mouvement circulaire utilisé par un piston double effet. La machineva actionner différents métiers, à tisser et à filer, de l’industrie textile.

La seconde révolution industrielle dura de 1870 à 1939, on y vit l’apparition de beaucoup de progrès :
La pile électrique de Volta entraîna le générateurs électriques et la dynamo en 1860. En 1877, l’industrie de l’aluminium dans les alpes françaises.
Thomas Edisson inventa les lampes à incandescence.L’éclairage public fit son apparition, le téléphone, le télégraphe, et les appareils ménagers au début du 19è siècle.
Le pétrole rend possible l’automobile et l’aviation. Le moteur à explosion par Diesel vers 1880- 1890. La France et l’Allemagne eurent un rôle important.
La chimie du chlore et ses applications industrielles et militaires apparurent en 1915.
La photographie par Tournachon en noir et blancet en couleur par les frères Lumières.

Taylorisme : organisation scientifique du travail.
Fordisme : travail à la chaîne.

Le travail à la chaîne fait que les installations deviennent plus vastes, voir gigantesques.

2) Un nouveau système économique : le capitalisme ou moins

Les moyens de productions sont des propriétés privées, le développement des nouvelles usines coûte cher et lesbanques ne suffisent plus. Ont organise des collectes de sommes d’argent considérables. Les banques d’affaires apparaissent (Suez,…). Des sociétés anonymes 8 apparaissent.
Avec des actions, ont a le droit de vote à l’Assemblée Générale, et on participe à la redistribution des bénéfices (on nous verse des dividendes).
Une obligation est une part d’emprunt qui est rémunéré à taux fixe.Contrairement aux sociétés habituelles, les biens personnels des gérants de sociétés anonymes ne peuvent être saisis par les créanciers lors d’une faillite.
Le capital est l’ensemble des biens qui constituent l’entreprise.

Les liaisons verticales : pour assurer les matières premières et les débouchés
Les liaisons horizontales : pour contrôler le marché
Financière : achat d'entreprise avec secteursd'activités diverses

En Allemagne, les groupes s'appellent des Konzerns.
Aux États-Unis s'appellent des trusts.
Il existe des lois antitrust au nom de la ligue de la concurrence.
Les traces deviennent progressivement des firmes multinationales.

3) Croissances et crises

«Kondratiev » constat de l'économie avec dépression et augmentation
(Voir frise page 15)
Augmentation de la productionsur une durée de plus de quinze ans avec modification des moyens de production : croissance.
Si l'augmentation dure moins de cinq ans, on appelle ça une extension.

La dépression économique (depuis 1973) est un ralentissement blanc de la production, donc une augmentation blanc du chômage sur plus de cinq ans.
Quand la baisse dure moins de cinq ans, on appelle ça une crise.

Une...