Les trois âges de l'émigration algérienne en france

Sommaire

1 – Présentation

1. – Le Texte
2
2. – L’auteur
2
3. – Contexte
3

2 – Résumé

2.1 – Le premier âge de l’émigration : uneémigration sur ordre
4
2.2 – Le deuxième âge de l’émigration : la perte de contrôle
5
2.3 – Le troisième âge de l’émigration : une « colonie » algérienne en France
6

3 –Analyse

3.1 – Un processus en trois temps
7
3.2 – Une double ségrégation
7-8
3.3 – Les origines de cette émigration
9

Bibliographie

1 – Présentation1. – Le texte

Le texte étudié ici est un article de Abdelmalek SAYAD, « Les trois âges de l’émigration algérienne en France », parue dans « Actes de la recherche en sciences sociales »,1977, volume 15, numéro 1, pages 59 à 79.
Cet extrait est disponible sur le site internet Persée[1].

2. – L’auteur

Abdelmalek SAYAD est né en 1933 en Kabylie (Algérie) et estdécédé en France en 1998. Entré à l’école à l’âge de sept ans, il continue sa scolarité jusqu’à une formation d’instituteur à Alger. Il est par la suite nommé instituteur dans une école de la casbahd’Alger.
Il poursuit par la suite ses études à l’université d’Alger, où il fait la rencontre de Pierre Bourdieu et devient son assistant.

En 1963, il s’installe en France. D’abord vacataire auCentre de Sociologie européenne de l’EHESS[2], il intègre en 1977 le CNRS[3] en tant que directeur de recherches en sociologie.
Fin connaisseur de la communauté nord-africaine en France, il aété décrit comme un Socrate d’Algérie.

En sociologie, il renouvelle la question de l’immigration sur laquelle il va porter un double-regard : non seulement prendre en compte l’immigré, maisaussi l’émigré. C'est-à-dire analyser les variables d’origine, les caractéristiques sociales (aptitudes socialement déterminées dont le sujet est porteur avant l’émigration), et les variables...