Les trois radicaux du verbe en latin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (251 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les temps primitifs et les trois radicaux du verbe

Lorsqu’on apprend un verbe latin, il faut retenir cinq formes qu’on appelle les « temps primitifs »,même si, à strictement parler, ce ne sont pas tous des temps.
Exemple pour le verbe « aimer » :
Amo, amas, amare, amaui, amatum

Détail des tempsprimitifs :

1) amo : 1e personne du présent de l’indicatif actif : « j’aime »

2) amas : 2e personne du présent de l’indicatif actif : « tu aimes »

3) amare: infinitif présent actif « aimer »

Ces trois formes permettent de reconnaître la conjugaison à laquelle appartient le verbe (cinq
conjugaisons) et detrouver le radical du présent, qu’on appelle radical de l’infectum (ici ama-),
sur lequel sont construits les temps de l’infectum : présent, imparfait,futur.

4) amaui : 1e personne du parfait de l’indicatif actif : « j’ai aimé »

Cette forme permet de trouver le radical du perfectum, sur lequel sontconstruits trois temps : le
parfait, le plus-que-parfait, le futur antérieur. Pour trouver ce radical, il suffit d’enlever le –i final
(désinence de la 1epersonne du singulier) au quatrième temps primitif :
Amaui « j’ai aimé » �� radical du perfectum amau-
Cepi « j’ai pris » �� radical du perfectum : cep-

5)amatum : forme appelée « supin », à peu près inusitée, mais elle permet de former les participes
parfaits passifs et futurs actifs. Le radical est amat-.
Leverbe latin possède donc trois radicaux : celui du présent, du parfait, du supin, qui permettent de
conjuguer le verbe à toutes les formes possibles.
tracking img