les troubles du transit chez le patient victime d'un AVC

Pages: 10 (2460 mots) Publié le: 24 novembre 2014









LES TROUBLES DU TRANSIT CHEZ LE PATIENT VICTIME D’AVC.






Anne-Sophie Dervillers
Infirmière en Neurologie.
CHRU de Lille, Hôpital Salengro.








LA PROBLEMATIQUE



En France, 90 000 à 120 000 cas d’AVC surviennent chaque année dont 10 000 à 12 000 ont moins de 45 ans.


Un AVC bouleverse la vie du patient et de sa famille. En uninstant, le patient perd une ou plusieurs des facultés qui lui permettaient d’agir seul et d’entrer en relation avec autrui. Cet événement traumatisant ne provient pas de circonstances extérieures, mais d’une altération de son propre corps. Parfois, le patient retrouve en quelques jours toutes les fonctions perdues, mais il reste souvent des séquelles qui ne régresseront pas ou de manière incomplètecomme les troubles affectant un côté du corps, l’aphasie, les troubles de déglutition, les troubles de l’équilibre et de la coordination, les troubles vésicaux-sphinctériens et bien d’autres encore.

Les troubles du transit sont une conséquence courante mais peu étudiés chez le patient victimes d’un AVC. Il existe différentes formes de troubles du transit :

la constipation pour la pluscourante (2/3)
la diarrhée
l’incontinence anale
d’autres plus rares plus ou moins liés à l’AVC comme une maladie du rectum ou du côlon ou encore l’iléus paralytique.

Chacun de nous s’est déjà retrouvé constipé ou en diarrhée, et se souvient de cette gène abdominale très désagréable alors que nous sommes valides et autonomes, et avons la possibilité d’aller aux WC quand bon nous semble.

Dans leservice dans lequel je travaille, il n’existe pas de prise en charge spécifique à ce problème qui est pour moi essentiel de part sa dimension humaine. Chacun médecin prescrit selon son savoir et chaque infirmière adapte à sa manière selon le constat du jour et son expérience.

Cette vision peut prêter à sourire mais mon désir en mettant en place ce protocole est :
non seulement de permettre aupatient d’avoir une selle journalière afin de vivre dans un confort intestinal lui permettant de se concentrer sur la rééducation des autres troubles.
mais aussi de permettre au personnel soignant d’avoir une ligne de conduite et de travailler en collaboration avec une certaine cohérence.


La constipation est à l’origine de 2 problèmes essentiels :

Un mal-être interne pouvant entraînersoit une agitation du patient qui ne sait plus comment l’exprimer (aphasie ou difficulté à reconnaître la partie de son corps qui pose problème).

Des risques de vomissements pouvant être responsable d’une pneumopathie d’inhalation et de toutes les complications qui en découlent.

Il est donc important de réguler au mieux ses troubles qui sont particulièrement handicapants au quotidien.

Ladiarrhée est le plus souvent consécutive à une incontinence anale et à l’origine de conséquences graves si elle n’est pas prise en compte de manière sérieuse comme les escarres, la déshydratation, l’inconfort permanent tant abdominal que physique du patient.


























SOMMAIRE


Article I. Rappels anatomiques 4
Article II. Physiopathologie chez l’AVC5
Section 2.01 La Constipation 5
(a) Définition 5
Section 2.02 La diarrhée 8
(a) Définition 8
Section 2.03 L’incontinence anale 9
Article III. Les différentes actions dans le rôle infirmier 10
Section 3.01 Le travail en collaboration 10
(a) Médecins 10
(b) Kinésithérapeute 10
(c) Diététicienne 10
Section 3.02 Les actions naturelles 10
(a) Alimentation 10
(b) Hydratation 10
(c)Mobilité 10
Section 3.03 Les actions chimiques. 10
Article IV. Mise en place d ‘ un protocole et objectifs. 11
Section 4.01 Les objectifs 11
(a) Le confort du patient 11
(b) La prévention des risques 11
Section 4.02 La mise en place du protocole 11
Article V. Conclusion 12

ARTICLE VI. BIBLIOGRAPHIE………………………………………………………………15

ARTICLE VII. ANNEXES…………………………………………………………………………….16...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Troubles du transit
  • Le vécu corporel chez les patientes atteintes de troubles du comportement alimentaire
  • Troubles liés aux atteintes neurologiques : AVC
  • les suites d'un AVC
  • Troubles du sommeil chez le nouveau né
  • troubles digestifs chez l enfant
  • Les troubles psychosomatiques chez l'enfant
  • Observation d'un patient douloureux

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !