Les utopies

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1525 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 décembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
CORRECTION DE DISSERTATION :

L’utopie positive ou négative vous semble-t-elle être un outil littéraire efficace pour défendre une cause ? Vous répondrez à cette question en vous appuyant sur les textes du corpus, vos lectures personnelles et les œuvres que vous avez étudiées.

1. Incontestablement, utopie et contre-utopie constituent des outils littéraires efficaces pour défendre unecause :
a. Comme le conte ou la fable, elles offrent un espace de liberté à l’imagination et le plaisir de la fantaisie
• Grandes variétés de formes (aussi bien romanesque que théâtrale)
• Grandes libertés de contenu (espaces imaginaires, peuples particuliers aux mœurs inattendues, décors qui peuvent aller jusqu’au merveilleux : ex Candide)Elles sont un domaine imaginaire propice à l’évasion et à la méditation ouverte et libre.

b. Elles attirent d’autant plus l’attention qu’elles exposent des valeurs positives et alléchantes pour l’esprit comme pour l’âme :
• Pays de cocagne et de richesses comme l’Eldorado de Voltaire dans une France qui ne mange pas toujours à sa faim et qui connaît encoredes crises
• Espace de libre religion et de tolérance, comme dans l’Utopie de More dans une Angleterre en guerre religieuse permanente et dans une Europe qui torture et brûle les « hérétiques ».
• Lieu d’égalité et de libre parole comme dans l’île des esclaves de Marivaux dans un état tout entier soumis aux privilèges des nobles et des puissants.Montrant un monde meilleur et perçu comme possible ou envisageable, l’utopie possède un immense pouvoir de fascination sur le lecteur.

c. Leur forme narrative propose en plus un texte divertissant et facile à lire pour le plus grand nombre, à l’image des autres argumentations indirectes comme le conte ou la fable. Moins tournées vers un public enfant comme les précédentes, leursimplicité leur permet de pénétrer facilement dans les milieux moins éduqués comme en témoignent les nombreuses illustrations populaires diffusées à l’occasion de leur publication ou aujourd’hui encore les nombreux films américains (ex : The Island, Waterworld….)

d. Enfin les utopies produisent des représentations réalistes et fortes, matérialisant physiquement sous la forme degouvernement, de mode de vie, de mœurs quotidiennes des idées souvent complexes, morales ou abstraites.
• Ainsi la ville « parfaite » d’Utopie (document du corpus) montre les avantages concrets d’une société qui sait valoriser le travail de la terre et rendre possible à la fois l’utile et l’agréable, parce que tous tirent profit de l’organisation locale.

• Force estde constater d’ailleurs cette efficacité à défendre des idées nouvelles et à combattre des systèmes oppresseurs dans le destin souvent difficile des auteurs d’utopies dans les siècles passés.
- Thomas More fut condamné au bûcher
- Swift dut affronter de nombreux procès et disgrâces
- Les Lumièresdu 18ème siècle français ont souvent fait l’expérience du cachot.

2. Cependant, la nature fictionnelle de l’utopie et de son inverse, et l’idéalisme qui les caractérise peuvent menacer la portée argumentative de textes souvent très revendicatifs :
a. Pour séduire, l’utopie est toujours tentée d’en rajouter, de se faire modèle parfait et indiscutable, au point de laisserl’irréalisme, le rêve ou le merveilleux prendre le pas sur la rationalité du propos.
• Ainsi, Voltaire dans Candide fait du pays d’Eldorado plus qu’un simple état gouverné selon l’ordre de la raison. En lui associant le mythe espagnol du « pays doré » où l’or abonde, il brouille la leçon politique de son texte, laissant entendre que la richesse de l’état viendrait de son sol plus que de...
tracking img