Les valeurs hypocratiques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1697 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Les valeurs hippocratiques Ifsi, sept. 2011

Hippocrate : la vie d’un médecin grec entouré de nombreuses légendes (I)
 Né en 460 avant J.C. Famille aisée. Mort date incertaine (375350)Hippocrate, fils de médecin et père de médecins. Transmission familiale et orale de la médecine caractéristique de la Grèce antique Meurt très âgé : entre 375 et 351 - on le fait vivre plus longtemps que leshommes ordinaires. Hippocrate voyage beaucoup, participe à des événements politiques, acquiert une réputation de grand médecin de son vivant. Est connu des philosophes comme Socrate ou Platon.





Hippocrate : la vie d’un médecin grec entouré de nombreuses légendes (II)
 L’échange avec la philosophie lui paraît nécessaire. Hippocrate bénéficie de l’essor intellectuel de la Grèce du Vesiècle et fait bénéficier la philosophie de ses observations et de ses réflexions. Refus de l’esprit de système Hippocrate dépasse la transmission à caractère familial du savoir médical en créant une sorte d’école de Cos dans laquelle de jeunes médecins le rejoignent; Il inaugure la transmission du savoir à travers un enseignement Hippocrate considéré comme le père de la médecine. Proposhistoriquement faux !..mais..





L’arbre d’Hippocrate

Les écrits d’Hippocrate
 La Collection hippocratique : nom donné à l’ensemble des écrits rédigés par les membres de l’école de Cos.  Volume imposant qui amorce une rupture dans la manière de concevoir la médecine et dans la manière de la pratiquer  Une soixantaine de volumes portant sur la sémiologie, l’étiologie, la diététique, lanosologie, la thérapeutique, la gynécologie la chirurgie, la déontologie. La Collection est le produit de l’école plus que d’Hippocrate lui-même.  De l’ancienne médecine, Sur les maladies des femmes, Des airs, des eaux et des lieux, De la maladie sacrée, Les régimes et la santé, Le pronostic, etc.

Les principales idées hippocratiques (I)
 « Le grand Hippocrate arrache courageusement lamédecine des mains du temple »  Hippocrate rompt avec la médecine magique et déterminée par les divinités  Médecine des faits et médecine de l’observation des malades  Les causes des maladies se trouvent dans le corps et dans la nature. Nécessité d’observer le malade et d’observer l’individu dans son environnement.  Hippocrate introduit la rationalité en médecine

Les principales idéeshippocratiques (II)
 Le corps humain est divisé en parties solides et en parties liquides (les humeurs)  La théorie humorale est à la base du système de représentation hippocratique de l’être humain  Identification de 4 humeurs principales : (le sang, la bile noire, la bile jaune et le phlegme)

Les principales idées hippocratiques (III)
 L’homme est placé dans un environnement : Il faut étudier lesrapports entretenus avec son milieu naturel et non plus son rapport aux Dieux La nature est composé de quatre éléments majeurs : l’air, l’eau, le feu, la terre. Le sang induit le chaud et l’humide -le printemps/ la bile noire induit le froid et le sec- Automne / le phlegme induit le froid et l’humide - Hiver/ La bile jaune, le chaud et le sec – Eté Les humeurs doivent être en articulation avec lessaisons Feu/Bile J. - Sang/Air - Terre/Bile noire - Lymphe/Eau Si les composants de la nature sont en relation avec les humeurs, il y a adaptation. Et lorsque la relation n’est pas harmonieuse, il y a inadaptation donc maladie.

 

  

Les valeurs générales du‘système hippocratique’
 L’individu doit vivre en harmonie avec les saisons et son environnement  La santé est définie commeun équilibre entre des humeurs concurrentes  La maladie est l’incapacité à articuler les différentes composantes du corps avec les différents éléments constituant la nature.  La santé est représentée dans les écrits hippocratiques selon un système de pouvoirs et de contre pouvoirs qui évoque le système politique démocratique tel qu’il s’élabore dans la Grèce de l’époque.

Allégorie (17e...
tracking img