Les versants

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 34 (8477 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LES TRANSFERTS DES VERSANTS AUX LITS Pierre Pech Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

Les cours d’eau écoulent des eaux qui charrient des matériaux. Ces eaux et ces matériaux proviennent des versants qui dominent les lits fluviaux. Ce cours présente les modalités des transferts des eaux et des matériaux, des versants aux lits. I – Les transferts d’eau II – Les transferts de matières *** *

I– Les transferts d’eau
Ils dépendent de deux paramètres qui sont l’état hydrique des sols, par lesquels et sur lesquels passent les flux liquides, et la nature des apports en eaux météoriques qui, par leur importance ou leur intensité, peuvent être plus ou moins bien absorbées par les sols.

A- l’état hydrique des sols
L’état hydrique des sols correspond à la quantité d’eau qu’un sol estsusceptible de renfermer, dans l’absolu et dans la réalité. Les sols contiennent plus ou d’humidité et leur état hydrique dépend de la capacité des réservoirs des matériaux à absorber et à conserver de l’eau. En fonction de la quantité d’eau présente dans le sol, il existe une grande variété de son état hydrique.

1) les formes d’eau dans le sol
Le sol est ici conçu comme étant l’ensemble desmatériaux qui forment la surface des versants bien qu’en principe on appelle « sol » (= pédologie) tout ce qui résulte des mélanges entre la matière organique, en cours de décomposition, et les matériaux minéraux, qui sont en cours de destruction. Les matériaux qui constituent les substrats des versants sont de nature variée : les formations superficielles, qui sont disposées en surface, là où lespentes ne sont pas trop fortes, et les roches qui sont disposées sous ces formations superficielles ou bien qui affleurent là où les pentes sont très fortes. Les formations superficielles résultent de la destruction des roches ou de l’accumulation de débris qui ont été transportés par divers agents comme la gravité, l’eau, le vent, la neige, la glace etc. Ces formations superficielles sont généralementpeu cohérentes (malgré tout certaines le sont à cause de la présence d’un ciment) : elles sont formées de blocs, de graviers, de sable, de limon ou d’argile rarement consolidés, arrangés en amas ou en horizons ou lits. Ces derniers (horizons et lits) rassemblent des tailles de débris un peu plus homogènes comme

c’est le cas pour un banc de sable, un horizon argileux ou un lit de blocs. Ceséléments sont imbriqués les uns dans les autres mais ils offrent une multitude de fissures et de contacts permettant une plus ou moins bonne circulation de l’eau. Ces fissures, ces microcontacts, forment les porosités des matériaux du sol. Les roches, qu’elles soient éruptives (volcaniques ou plutoniques), sédimentaires ou transformées à l’intérieur de la lithosphère par de fortes pressions et/ou defortes températures (= roches métamorphiques), sont généralement consolidées, pour la plupart, bien qu’il existe des roches sédimentaires, comme des argiles ou des sables (cf. les sables de Fontainebleau), qui ne sont pas cimentées. Cependant, mêmes les roches les plus dures sont disloquées par les forces tectoniques et elles ont subi, lors de leur formation, des contraintes qui ont favorisé lamultiplication de fissures même microscopiques. D’une manière générale, dans les sols (roches ou formations superficielles) on distingue quatre grands types d’eau en fonction de la taille des porosités : l’eau libre, l’eau capillaire, l’eau hygroscopique et l’eau d’hydratation. a) l’eau libre : Il s’agit de l’eau qui s’écoule librement, dans des macroporosités, des fissures larges de quelquescentimètres ou plus petites, de la taille de quelques millimètres voire moins, mais qui permettent un écoulement sous l’effet de la gravité. Ces fissures se remplissent et se vident comme une tuyauterie domestique. Une grosse partie de cette eau libre circule en profondeur dans les fissures et les porosités des matériaux qui forment les versants pour rejoindre des nappes qui peuvent alimenter les...
tracking img