Les villes mnuments et jardins antiques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1025 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Histoire de la ville et du paysage : 17 fevrier 2011

Les villes mnuments et jardins antiques
Cours S2
Docteur en géographie historienne du paysage HDR

Des blocs qui forment une base pr la construction de la cabane
Sur le sabe qui a été damné soi par les pieds :les traces des pieds qui temoignent ce fait
Le 1er signe de l habitat qui est le meme
Un temoignage qui renvoi a unevolonté d unifiée la construction des cabanes
Les cabanes sont dressés avec de la terre meler avec de grands charges de végéteaux
On constate qu y’a un plan d amenagement qui commence a emerger
L ouverture de la maison c pas juste une ouverture ki fai rentrer la lumier mais c surtt un symble qui peut etre religieux
La division du trvaail commence a apparaitre
L organisation se centre sur lestokage
La population grandit elle a plus de moyen pr faire
Le commerce se déveloope avec d autre groupement humain
Le commerce se diversifie aussi
Il est necessaire de develloper deu grandes structure l hydrlique et la voi les routes
Le developpement du grands système hydrolique
Arriver a la ville entrer dans le regroupement
La necissité de la mise en place d une sécurité et d un pouvoir prproteger les richesses accumulé
On est dans des znes en armes qui protege la collectivités
Ces premiers groupement snt dotés de système de défense
Le groupement va se doter de mode de reconnaissances

On se retrouv avec des villes qui accumulent les richesses
Contribuer au develoopement

Canalisation des eaux, creation de comptoire marchand ,des ponts accompagnes la construction desroutes
Des acuduqu qui accompagnet la collection des eaux
La cité pallai : déf
Khorsabad par le roi sargan
Une cité palai qui est dans le cas de sa fondation marké par une pierre de fondation c un tres tres vielle pratique qui marque le pouvoir de kk un puisque il porte le nom du fondateur et k c un symbole religieux elle a donc deux fonctions essentiels
Le jumelage : créer des citer sœurs sur lamontagne
Dans cette croissance progressif l architecture ke l on appelera vernaculaire la maison urbaine et c caractéristiqueb
Ce n est pas la maison de la griculteur et ki n’a aucun relation avec le champ et le paysan du 1er millenaire
La forme k elle va garder trop longtemp
Ses caracteriqtique :
On sort de la cabane on s inscrit dans un truc qui est bien organisé
Un système qui vaassocié
Les 1eres maisons sont des maisons qui ont un etage
Un paralélogramme qui forme le rdc
un volume qui associe la terrasse intemerdiaire
cntinue et contigue
la contiguité
Sens  Etat de deux éléments qui se touchent, |
|
La mai |
On urbaine grec
Tt l moyen orient : la plestine l egypte ancienne
La notion de quartier
Qui dit quartier dit centre ville la naissance de la polaritéY’a pas d polarité sans echange sans priferie
L organisme urbain
Structure spatial
La ville n’a rien de creation moderne
l histoire de l apprition des doctrines et de theorie qui renvoie a une vision ideale et a la mise en place de projet basé sur la reglementation

le statu d escalve :
on ne nait pas esclave
les critere d henrie weber
la ville va devenir pole culturel pole scientifiquedes art dans la mesure ou les artistes se rogoignent dans la richesse artistique
childe
l histoire de la ville c l histoire de la conscience d etre un citoyen
les citoyens sont fieres d appartenir a la ville un sentiment tres fort
le roman urbain tt c ki va etre la mémoire de la ville
le mythe de babylone : elle a un roman urbain
transmission de compte d histoire ki magnifie la ville c lecorps immateriel d la ville
ça fia partie d ce k nous appelons le patrimoine immateriels
une vilel c un lieu aménager et un ensemble de citoyen elle a deux entités indisociables
les traces sont tres interessantes
le neolitique s acheve en
stone henj
malte http://www.nationalgeographic.com/history/ancient/images/sw/mohenjo-daro-pakistan-sw.jpg

stonehenge
mésopotamie
mohenjo daro...
tracking img