Les vins du nouveau monde

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4434 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La France a toujours été considérée comme le berceau du vin, bénéficiant d’une tradition, d’un savoir exceptionnel, acquis au fil des siècles et qui s’est transmis de générations en générations. Dans ce pays où les moines bénédictins, cisterciens ont posé les bases de la viticulture, le vin n’est pas considéré comme un simple flacon, il est un produit culturel, une partie du patrimoine et del’histoire française. Le Made in France a toujours été synonyme de qualité pour les amateurs de vins du monde entier, à tel point qu’il y a vingt ans encore, on produisait le vin et c’était au marché de l’absorber. Aujourd’hui le vin est à l’heure de la mondialisation. La France comme ses voisins Italiens ou Espagnols, ne peut plus compter sur son prestige historique pour espérer séduire de nouveauxconsommateurs. En vingt ans, la planète vin a vu émerger de nombreux vignerons de talent, venus du monde entier. Ces producteurs élaborent des vins dits «du Nouveau Monde», les différenciant ainsi des bouteilles produites par les opérateurs français italiens et espagnols. Ces vignerons se sont offert une place de choix sur le marché mondial : 28% des volumes en 2007, contre seulement 10% en 1995. Uneassemblée fulgurante qui suscite une part d’inquiétude dans l’hexagone. Comment les producteurs de l’ancien monde peuvent-ils concurrencer ces vignerons, sur la scène internationale ? Dans un premier

• Donner des chiffres sur la consommation mondiale.

Nouveau monde :
• Les précurseurs.

Stratégie.

Ancien monde

Fonctionnement

Diagnostic

Les tendances du secteurviti-vinicole.

Le monde du vin a connu diverses situations en trente ans avec, dans les années quatre-vingt, d’importantes baisses de la consommation, entrainant une réduction de la production mondiale de vin. En 1995, la situation s’est retournée avec à la fois une reprise de la production et de la consommation.

Le redémarrage de la consommation mondiale se fait à un rythme compris entre un etdeux millions d'hectolitres par an. Face à cette consommation, un problème se pose, la production, celle-ci beaucoup plus importante, puisqu’elle se situe entre trois et quatre millions d’hectolitres tous les ans. A travers cette situation, il est normal que certains producteurs se retrouvent avec des excédents de stock à gérer chaque année.

Un vigneron est également dépendant des conditionsmétéorologiques. Les aléas climatiques font que, d’une année sur l’autre, la production mondiale n’évolue pas de façon linéaire. En 2009 et 2010, les récoltes ont été inférieures à la moyenne et permettent d’aborder l’année 2011 de façon plus favorable. Cependant l’écart entre la production et la consommation reste de 10 millions d’hectolitres, et croit de deux à trois millions d’hectolitres par an.Les échanges mondiaux.

Marché mondial en 2009:

Consommation mondiale: 245 millions hl
Exportations Mondiales: 89 millions hl

Top 5 des pays importateurs

|Position |Pays |Part de Marché |
|1 |Allemagne|16,4% |
|2 |Royaume-Uni |14,2% |
|3 |Etats-Unis |9,9% |
|4 |Russie|6,8% |
|5 |France |6,8% |

Si les échanges mondiaux se développent progressivement, il convient de noter que, dans leur grande majorité (64%), les vins sont consommés dans leur pays d’origine.

Top 5 des...
tracking img