Les violences de guerre pendant les deux guerres mondiales

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1622 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 janvier 2015
Lire le document complet
Aperçu du document
Les violences de guerres pendant les deux guerres mondiales

________________________________________________________________________







________________________________________________________________________







Dans cette étude, nous tenterons de distinguer les différents types de violences exercées durant laPremière et le Seconde Guerre Mondiale. Ces deux guerres ayant chacune fait un nombre considérable de morts, ont été d'une violence différentes et n'ont pas touchées les mêmes personnes. La Première Guerre Mondiale, (1914-1918) opposant la Triple Entente (France ,Royaume Uni, Russie) et la Triple Alliance (empire austro-hongrois, empire allemand et Italie, a partir de 1915), enlèvera la vie a plus de 9millions de soldats, tandis que la Seconde Guerre Mondiale (1939-1945) s'attaquera aux civils notamment ceux d'origine juive et tzigane et en tuera plus de 45 millions.

En quoi les deux Guerres Mondiales ont elles atteintes un niveau de violences jamais atteint auparavant ?



I-Les violences de guerre durant la Première Guerre Mondiale


La premièreguerre mondiale, une violences majoritairement subie par les soldats.

Débutée en 1918, la Première Guerre Mondiale est une expérience traumatisante pour tout ceux qui partent au combat. En effet, les soldats n'auront jamais connus une telle violence. Ils en seront les plus touchés. Pour commencer,la guerre de position, une guerre pénible consistant à se cacher dans les tranchées, creuséesau préalable et à attendre les combats sur le No Man's Land, servant également à se protéger des tirs d'artilleries,lancés depuis les tranchées adverses. La bataille de la Somme (juillet 1916 - novembre 1916) et la bataille de Verdun (février 1916 – décembre 1916) sont des exemples concrets de ces guerres de tranchées. Malgré leurs efforts, de nombreux soldats sont morts au front, notamment despaysans et des intellectuels, placés en première ligne,car l’État pouvait se passer d 'eux. Les violences physiques sont considérables durant cette guerre. En effet, Les avancées technologiques font entrer en scène les premiers obus et par conséquent des milliers de morts en plus chaque jours. Sans compter le nombre de combattants positionnés en première ligne,voués a l’échec lors d'un corps acorps avec l'adversaire. Les conditions de vie déplorables seront également une sorte de « violence ». Les « poilus » (surnom donné aux soldats de la Première Guerre Mondiale), vivent dans des tranchées, au milieu des rats, dorment sous la neige durant l'hiver, possèdent de peu de ravitaillement et sont obligés de se rationner, le manque de nourriture les rend faibles, ils côtoient leur camaradeslaissés morts qui n'ont pas été évacués, à longueur de journée.La guerre atteint également le moral des combattants. On parle de violence psychologique. Ces derniers sont censurés. Toutes les lettres qu'ils écrivent a leur famille sont lues au préalable par les majors, ces derniers s’introduisant dans l'intimité d'une famille. Ils ne peuvent pas faire part de l'horreur de la guerre et des pertesconsidérables , au risque que leurs lettres n'arrivent pas à destination. Mais le manque de leur proche n'est pas la seule torture psychologique. Ces soldats sont constamment confrontés à la mort et ne cessent de penser que leur tour arrivera bientôt,en voyant s'écrouler sous leurs yeux, leurs frères, leurs camarades. Cette guerre étant atroce, certains se mutileront dans l'espoir de rentrer chez eux,et de ne plus revenir sur le front. D'autres encore, se suicideront car les horreurs de guerre seront devenus impossible a supporter. A la fin de cette guerre dite « totale », une major partie des survivants deviendra pacifiste,de part les dommages que la guerres aura causée chez ces hommes.

Comment en sont ils arriver a une telle violence ?

Les progrès technologiques y...
tracking img