Les voisins

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (759 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Page titre

ÉCRITURE ET LITTÉRATURE
601-101-04

| |
|ANALYSE LITTÉRAIRE |
|J’ai l’esprit tout ennuyé|

TRAVAIL REMIT À :

ET

OCTOBRE 2007

699 Mots

Profiter de la viePremier plan, un des thèmes importants de ce poème de Ronsard est de

profiter de la vie. Tout au long de son œuvre, l’auteur utilise plusieurs

champs lexicaux faisant référence à ce thème. Ainsi, leverbe rire (v.34)

signifie le plaisir accru, prendre du bon temps. De ce fait, l’hyperbole je

veux rire sans repos (v.34) accentue l’idée de la thématique car le poète ne

veut mettre aucunelimite à sa jouissance. Le mot jouer (v.5) suggère qu’il

est temps pour lui de s’amuser et d’avoir de l’agrément dans la vie. Aussi,

l’expression souci de vivre (v.8) révèle la crainte, lapréoccupation de ne

faire autre chose qu’étudier. Ronsard soumet son inquiétude de passer à côté

de la vie. Or, Sache où le bon vin se vend (v.18) est une périphrase qui guide

vers le choix de lafacilité du laisser aller là où il y a du plaisir. Et dans cette

dernière phrase ; Meurs galant, c’est trop vécu! (v.38), les mots meurs et

vécu créent une antithèse. Cet aspect stylistique permetd’affirmer qu’il faut

vivre intensément car la mort frappera tôt ou tard. De par ces mots et figures

de style, le chef de la Pléiade, insiste sur la nécessité de jouir de la vie.

La fuite dutemps

Il s’ensuit de la fuite du temps qui s’exprime dans le poème. Fidèle au carpe

Diem, Ronsard, considère que le temps passe trop vite et qu’il doit profiter le

plus possible des avantagesde la vie avant que la maladie ou la mort même

ne le rattrape. Le champs lexical se rapportant à la fuite du temps est présent

du début à la fin de l’ouvrage. Entre autre, l’expression il...
tracking img