Les volcans

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4677 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Manséri bénaouda
Capitanio nadir
Rossignol martin
1 er S.10 Année scolaire 2009/2010

L’impact des volcans
sur
la biosphère et l’environnement

Sommaire

I Volcan définition
II Les types d’éruptions (+ expériences)
III Le magma
IV Les gaz volcaniques
VL’impact sur le climat
VI L’impact sur la couche d’ozone
VII Impact des pluies acides sur la biosphère
VIII Les manifestations volcaniques dangereuses

IX Les bienfaits des volcans

X Conclusion

XI Sources

I. Volcan définition

Un volcan est un lieu de la croûte terrestre où une ouverture permet l’arrivée en surface du magma. En profondeur, les roches fondentpartiellement. Le liquide formé, moins dense que les roches encaissantes, remonte à la surface. Au cours du trajet, le magma peut s’arrêter dans un réservoir appelé chambre magmatique, et y séjourner plusieurs siècles. La remontée du magma est ensuite facilitée par les fissures présentes dans la croûte terrestre. Le réseau de conduits est appelé « cheminée volcanique ». Arrivé en surface, le magmalibère différents produits volcaniques : des liquides (des laves) , des produits solides (blocs, bombes, scories, cendres, cristaux) et des produits gazeux (gaz).


II. Les types d’éruptions
1/Les deux grands types d'activité volcanique
L’activité volcanique peut être de deux sortes ; explosive ou effusive . Les points rouges de la carte représentant les volcans à activité explosive et les pointsbleus, les volcans à activité effusive.

a) L'activité volcanique effusive
Elle conduit à la formation d’un cône volcanique présentant un cratère autour duquel sont accumulées des couches successives de laves et de produits solides projetés (bombes, lapilli). La lave produit par ces volcans est très fluide ; ce sont des éruptions des types hawaïens, surtseyens, ou même dans certains cas deséruptions de type strombolien. Cette activité est fréquente sur les dorsales océaniques et pour la plupart des volcans isolés. Les magmas les plus fluides sont moins riches en silice ; ce sont souvent des magmas basaltiques (44 à 53% de silice). Les gaz dissous qu’ils contiennent s’en échappent facilement, ce qui prouve la faible présence d’explosion dans les éruptions de ce type.
b) L'activitévolcanique explosive
Elle conduit à la formation d’un appareil volcanique présentant un cratère obstrué par un dôme de lave, jusqu'à ce que la pression provoque une explosion qui libère les gaz et la vapeur d’eau sous très forte pression. Des cendres et des blocs de lave sont projetés à des altitudes considérables. La lave que produisent ces volcans est épaisse et visqueuse ce qui explique lesexplosions. Les volcans qui utilisent cette activité ont des éruptions du type péléen, plinien, vulcanien et parfois du type strombolien. Cette activité se trouve en majeure partie sur la bordure de certains continents et sur les arcs insulaires. Les magmas visqueux sont riches en silice, par exemple l’andésite (52 à 60% de silice).

c) Expériences et interprétations
2/Les différents typesd'éruptions
Ils sont organisés ci-dessous, par ordre d’intensité croissante. Les géologues les ont classé selon le "VEI", (En anglais, "Volcanic Explosivity"). C’est un indice d’explosibilité volcanique gradué de 0 à 8.
 Le type hawaïen : Il se signale par des émissions continues de magma ; ces volcans sont la source d’énorme fleuve de lave très liquide. La lave est expulsée en fontaines, puis serépand en coulées rapides et peu épaisses sur de grandes surfaces. Ces fontaines crachent la lave à des dizaines ou des centaines de mètres de haut.
Les volcans d’Hawaï ont donné le nom à ce processus, ils en sont le meilleur exemple (exemple le Mauna Loa). Ces volcans ont un large cratère et des éruptions calmes ; c’est une activité effusive.

Type hawaïen - VEI : de 0 à 1

 Le...
tracking img