Les voyages forment la jeunesse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4087 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les voyages forment la jeunesse
Sensibiliser les enfants et les jeunes à la culture et à l'histoire arméniennes, tout en permettant de réels
échanges humains aux quatre coins de la planète, tel est l'objectif que l'Ugab a une nouvelle fois atteint
grâce à ses activités estivales. Zoom sur des vacances instructives et enrichissantes.
«Après mon stage
à Paris, je me
sens un peu plusArménienne » ,
raconte Luiza
Tanasie, 21 ans, habitant Bucarest.
Quand à Karen Karajerjian, même âge
mais originaire du Liban, elle a découvert,
grâce au programme de l'Ugab
que « l'identité arménienne peut être
vécue quelque soit l'endroit où l'on se
trouve ». Deux beaux témoignages qui
montrent l'utilité, ou plutôt l'une des
nombreuses utilités des activités proposées
chaque été parl'organisation
de bienfaisance arménienne.
Que ce soit au sein des colonies de
vacances pour les 7 à 15 ans, lors des
voyages initiatiques en Arménie et au
Karabagh pour les 15-18 ans ou à travers
des stages en entreprises pour les
étudiants, l'Ugab poursuit inlassablement
son rôle éducatif et culturel.
Chaque programme est en effet à
l'image des objectifs poursuivit par
l'organisation depuisplus de cent ans
déjà: former les jeunes, les sensibiliser
à la culture et à l'histoire arménienne,
favoriser les rencontres et les échanges
humains. Le tout dans des
ambiances chaleureuses, studieuses,
familiales...
Plusieurs centaines d'enfants et de
jeunes peuvent ainsi profiter de leurs
grandes vacances pour partir à
l'étranger, se faire de nombreux amis,
perfectionner leursconnaissances de
la langue et de la culture de leurs origines,
découvrir les autres activités de
l'Ugab aux quatre coins du monde, se
détendre, visiter des lieux touristiques...
et revenir des images plein la
tête.
Visites guidées des trois programmes
de cet été.
Colonies de
vacances
Ancelle, dans les Hautes-Alpes. Cent
onze enfants reprennent en coeur une
chanson arménienne pendant le
dîner.Pourtant, il y a encore quelques
semaines, les trois quarts d’entre eux
ne maîtrisaient pas un seul mot d’arménien.
Un miracle ? Si l'on veut, car
ce miracle se reproduit désormais
chaque année au sein des colonies
A Ancelle, les 111 colons de l’Ugab, venus de France, Russie, Bulgarie, Etats-Unis, Suisse et Allemagne, entourés de leurs moniteurs.
42 Nouvelles d’Arménie Magazine N°122Ancelle, dans les
Hautes-Alpes.
Cent onze enfants
reprennent en
coeur une chanson
arménienne.
Il y a encore
quelques semaines,
les trois quarts
d’entre eux ne
maîtrisaient pas
un seul mot
d’arménien.
MARKIPHOTO MARSEILLE
Le Mag Focus
Nouvelles d’Arménie Magazine N°122 43
d'été de l'Ugab France. L'immersion
dans une ambiance arménienne culturelle
et familiale, pendant plusieurssemaines, y est pour beaucoup. Que
ce soit à Ancelle ou au camp Nubar
dans les collines des Catskills (état de
New-York), plus de 400 enfants, âgés
de 7 à 15 ans, prennent conscience de
leur arménité comme d'une entité
vivante qui leur est propre, et ce à travers
les différentes activités: sport,
détente, rencontres, divertissements.
Car l'Ugab l'a toujours affirmé haut et
fort: l'identité nese limite pas à un
simple patrimoine génétique. Elle doit
s'exprimer par un sentiment d'appartenance
au présent.
Sous haute surveillance !
A l'immersion totale s'ajoute un encadrement
hautement qualifié. Pour ses
deux colonies, créées il y a plus de
30 ans, l'Ugab a mis en place une
équipe aussi dévouée que compétente,
regroupant des jeunes adultes
impliqués dans leur communautéd'origine et des parents volontaires,
pour la plupart des anciens colons.
Cet encadrement de qualité permet
d'organiser, en plus du programme
classique d'une colonie de vacances
(tennis, natation, kayak, équitation,
foot, cours de survie, etc.) différents
ateliers : théâtre, chant, danse et arts
plastiques.
Expressions libres
Cette année, en France, les enfants ont
préparé un grand...
tracking img