Les vraies lois de la bourse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1496 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
|Les vraies lois de la bourse |

[pic]
Pour comprendre la bourse, il faut faire table rase des conditionnements et des dogmes anciens auxquels le public est incité à croire.
La bourse est définitivement irrationnelle, déconnectée de la réalité, et essentiellement gouvernée par l'opacité, lesdélits d'initiés, et les manipulations.
La bourse n'obéit pas à une loi cohérente, mais à plusieurs lois contradictoires, qui sont en vigueur à tour de rôle. On passe alternativement d'une règle du jeu à une autre.

Par exemple:
- Le marché est censé tenir compte de la réalité économique, mais à certains moments, il peut choisir de l'ignorer totalement et aller complètement à contre-sens. Pourensuite recoller brutalement à la réalité.
Parfois aussi, le marché donne l'illusion d'aller à contre-sens de la réalité à cause des délits d'initiés qui permetent à certains investisseurs d'avoir connaissance des informations importantes avant qu'elles ne soient officiellement publiées. Certains "initiés" ont également connaissance des événements géopolitiques avant qu'ils ne se produisent. (cf. labaisse des marchés une semaine avant lesattentats du 11 Septembre, avec des volumes qui ne pouvaient être le seul fait des groupes islamistes).
- L'anticipation du marché est censée être à horizon 6 mois - 1 an. Mais parfois, elle peut s'allonger exagérément (intégration dans les cours sur le Nasdaq en Mars 2000 des profits de l'an 2050, ou intégration dans les cours de Juillet 2002 d'unquasi-effondrement du capitalisme), ou se réduire à zéro en refusant totalement d'envisager le futur.
- Certaines valeurs sont perpétuellement sous-évaluées et d'autres sur-évaluées par rapport à leurs fondamentaux. Certaines entreprises seront toujours favorisées par le marché malgré des résultats médiocres réguliers, tandis que d'autres entreprises verront systématiquement leurs bons résultatsdénigrés ou ignorés.
- Tantôt lesPER sont censés devoir refléter scrupuleusement le taux de croissance des résultats d'une entreprise, tantôt on admet des PER 2 ou 3 fois supérieurs à ce taux de croissance, ou bien aussi, 2 ou 3 fois inférieurs.
- APER équivalent, pour certaines entreprises et à certains moments, des résultats en hausse de 8 % seront jugés "très positifs", tantôt des résultats en haussede 25 ou 30% seront jugés "très décevants".
- Tantôt le marché accorde une importance primordiale aux fondamentaux, tantôt le marché les ignore royalement.
- Tantôt le marché choisit de ne retenir que les mauvaises nouvelles et d'ignorer les bonnes, tantôt il fait exactement l'inverse.
etc...
[pic]
Ce changement permanent des règles permet de prendre perpétuellement à contre-pied tous ceuxqui ont des critères d'investissement "classiques". C'est aussi ce qui garantit aux "maîtres du marché" d'avoir suffisamment de vendeurs en face d'eux quand ils veulent acheter, ou d'acheteurs quand ils ont décidé de vendre. Pour trader aisément de gros volumes, le moyen le plus sûr est effectivement d'agir en sens contraire de ce que la logique suggère à une majorité d'investisseurs.
|[pic]|Cours du Nasdaq de 1996 à 2002 |
| |(Le Nasdaq est l'indice qui regroupe |
| |les principales sociétés |
||technologiques américaines) |

|[pic] |Variations du Nasdaq en une journée |
| |(7 Août 2002) |

Parce qu'ils...
tracking img