Lespas

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (637 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Compte rendu des interviews
Quelles solutions pour stopper les violences dans les banlieues ?

Nous avons eu un rendez vous le vendredi 4 juin a la Maison des Jeunes et de la Culture (MJC) de 15h30 a 16h 30 celui-ci a duré plus d’1h 30. Deux animateurs étaient présents ainsi au fur et à mesure de notre interview 3 jeunes issu des différentes banlieues de Chambéry inscrits à la MJC nous ontrejoints pour dialoguer et donner leur point de vu .Nous leur avons posé les questions préparés mais dès la première ils nous ont répondu à toutes les autres car comme ils nous l’ont répété plusieursfois tout est lié .Selon les animateurs les banlieues sont de véritable parc a mouton pas étudié pour le mélange des origines. Pour eux les banlieues subissent les problèmes de la société. Tout estlié avec l’histoire nous ont-ils dit plusieurs fois, ce sont principalement des familles venant du Maghreb d’Afrique d’Italie de Pologne qui sont venu en France dans l’espoir de gagner mieux leur vietout est une question de survie. Une fois arrivé ces gens là s’installent dans les banlieues ont sont situés les logements sociaux. Les parents la journée partent au travail et laisse leur enfantlivré a eux même pendant la journée sans en avoir le choix Les jeunes partent a l’école et une foi que celle-ci se termine il se retrouve tous en bande pour éviter l’ennui. Safuane un adolescent nousa dit qu’il n’y a rien a faire et pour s’occuper les jeunes « s’amusent » à voler, casser c’est une façon à montrer leur désaccord. Et c’est de la que part la violence l’ennui pour prouver leurmécontentement auprès de la société .Ces jeunes se font contrôler plus de fois qu’un « blanc » Ils nous ont dit qu’ils se sont fait contrôler plus d’une dizaine de fois c’est une violence invisible qu’ilssubissent et qu’il leur pèse a titre d’exemple ils nous ont raconté que lorsque qu’il rentrait a monoprix le vigile les suivait et c’est ça une violence invisible qu’on ne se rend pas forcément...
tracking img