Lessons

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2365 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
CHAPITRE 1
LA LONGUE MARCHE VERS LE CAPITALISME

1 LA GENE DU SYSTEME ECONOMIQUE CAPITALISTE
Le capitalisme n’est pas né du jour au lendemain. Il lui a fallut plusieurs siècles pour mûrir. Le capitalisme définitions :
- un système économique et social fondé sur la propriété privée du capital investi dans les moyens de productions et d’échanges.
- M Beaud «  c’est une logique socialecomplexe porteuse de force transformatrice et auto transformatrice qui a émergé d’une manière invisible au 15ème et 16ème siècles et c’est imposé au 19ème siècle à travers l’industrialisation et qui de nos jours a dominée la plupart des société et le monde. (Quasi 100% vrai depuis le mur de Berlin)
Le capitalisme ne signifie pas dictature. Prenons comme exemple la chine qui n’est pascapitaliste car elle est basée sur le Marxisme, cependant elle est de plus en plus en lien avec le capitalisme car récemment on y a autorisé le droit à la propriété privée.

1.1 UNE EMERGENCE EN 4 ETAPES
On peut imaginé cette émergence par l’évolution de l’individu, ici divisé en 4 étapes :
a) la petite enfance :
Elle débute au 12-13ème siècle en Europe occidentale où les échangescommencent à s’organiser. Et on voit apparaître sous une forme primitive l’économie de marché (c'est-à-dire le lieu où l’offre et la demande se rencontrent sur le marché et déterminent un prix d’équilibre). Cet événement n’est pas généralisé, on le rencontre uniquement dans les grandes foires au moyen âge. C'est-à-dire un lieu précis où les marchands se rencontrent à une date précise pouréchanger des biens. On rencontre ces foires essentiellement en Champagne plus précisément à Troyes et Provins. Petit à petit on en trouvera également à Lille ainsi qu’à Bruges (Belgique) puis en dehors du territoire français, comme par exemple Genève, Frankfort, Londres et Amsterdam.
Résumé : organisation des échanges n’est plus une forme primitive d’économie de marché.
b)l’enfance :
Elle débute à la fin du 15ème siècle par la conquête de nouveaux mondes, autrement dit des grandes découvertes :
1492 Christophe Colomb (esp) -> Antilles et Amériques
1497 Vasco de Gama (port)-> Indes en contournant l’Afrique
15.. Amerigo Vespucci (it) -> Amérique du Sud en longeant la cote sud américaine
L’objectif de cette période estd’accumuler les richesses tirées des nouveaux territoires, notamment les métaux précieux d’Amérique du sud et d’Afrique, et les épices en Inde.
La logique de l’accumulation est largement influencée par les théories mercantilistes, c'est-à-dire que la richesse d’un souverain est associée à la position des métaux précieux. Selon les mercantilistes et les souverains il y a possibilités pour s’enrichir :- le pillage des territoires riches en métaux précieux
- avoir une balance commerciale excédentaire (rechercher une augmentation des exportations et une diminution des importations)
Le capitaliste marchand à une vocation international, une nouvelle donnée importante dans la mondialisation. D’où l’émergence d’un trafic triangulaire, soit du commerce et de la traitedes noirs africains. (Navires partent d’Europe chargés de textile, d’armes…accostent en Afrique et troc la marchandise contre des esclaves, puis repartent pour les Antilles et les Amériques où ils débarquent les esclaves contre des produits tropicaux qu’ils rapportent en Europe. Et ainsi de suite).
c) l’adolescence :
Elle débute à la fin 18ème siècle, le capitalisme commercialedevient alors un
capitalisme industriel. Les premières révolutions industrielles sont apparues dans les pays occidentaux : -> Angleterre 1770
-> France 1830
-> Allemagne et Etats-Unis 1850
d) l’âge adulte :
Il débute au milieu du 19ème siècle lorsque la croissance industrielle devient le
capitalisme du fait d’une croissance économique et d’une...
tracking img