"Lettre à morus" rené descartes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1655 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Philosophie : "Lettre à Morus" de René Descartes

Nous sommes en présence d'un extrait du texte "Lettre à Morus" rédigé par René Descartes. Dans ce texte, Descartes tente de faire comprendre au lecteur qu'en aucun cas l'Homme peut être comparé à un animal car il est ici question d'une différence de nature et non de degré, en lisant cet extrait, la question principale que nous pouvons nousposer est "L'animal est-il comparable à l'Homme ?", mais Descartes propose une réponse qui a ces yeux est la seule réponse possible, la seule vérité, qui est énoncée à la fin du texte : " c'est pourquoi il est permis de prendre le langage pour la vraie différence entre les Hommes et les bêtes." La réponse que nous propose l'auteur peut nous paraître assez invraisemblable car cette thèse signifie alorsque les animaux n'ont pas de langage, pourtant il arrive que ces derniers communiquent entre eux et même arrivent même à faire comprendre quelque chose ou à faire passer un message à l'Homme. C'est ici que le paradoxe s'installe : Si les animaux peuvent communiquer, il possèdent donc un langage ce qui nous pousse à croire que l'animal peut atteindre une perfection dans le langage, tout comme lesHommes. Mais d'après Descartes, le langage étant la seule et unique preuve de la pensée chez un être vivant, les animaux ne pensent pas et là est la principale différence avec l'être humain, car même un Homme qui ne parle ou n'entends pas possède un langage qui lui est propre et communique avec son entourage. Le sujet principal de ce texte est donc bien évidement le langage. Mais celui-ciserait-il autre chose que communiquer par le biais de la parole ? Est-ce réellement une notion propre à l'Homme ?
L'auteur du texte fait son développement en deux partie. Dans un premier temps, nous traiterons la thèse du texte ainsi que la première partie de la critique de Descartes concernant l'apprentissage qui diffère de l'Homme à l'animal puis dans un second temps, sa critique sur la communicationchez chacune de ces deux espèces. Nous seront alors en mesure de nous demander quel est le sens véritable du langage.

Descartes possède une technique de développement singulière : il annonce sa thèse et son argument dès la première phrase, qui est par ailleurs assez longue et complexe (ligne 1 à 13), "De tous les arguments qui nous persuadent que les bêtes sont dénuées de pensée" qui exprimetrès clairement qu'il y a effectivement une réelle distinction entre les être humains et le genre animal. Le terme persuader reste ici très important car il explique la façon dont les autres auteurs qui insinuent que les bêtes sont dotées de la pensée (tel que Montaigne) utilisent les sentiments pour attirer le lecteur en faveur de leur thèse tandis que Descartes utilise le bon sens et laconviction. Il fait suivre sa thèse et ses arguments par des considérations dans le but de les mettre en valeur : "le principal, à mon avis, et que bien que les unes soient plus parfaites que les autres dans une même espèce". Et va même jusqu'à comparer les Hommes aux animaux avec "tout de même que chez les Hommes, comme on peut voir chez les chevaux et chez les chiens" qui est en réalité une explicationde la notion de langage dans un contexte de différence de degré et non de nature afin de pouvoir, plus tard, prouver que c'est bien cette différence de nature qui fait du langage le propre de l'Homme. Il continue ensuite sont développement par une distinction qui montre que la différence de degré est présente également au sein de la même espèce "dont les uns apprennent beaucoup plus aisément qued'autres", l'auteur admet ici que certains animaux sont doté de la capacité d'apprentissage ce qui est plutôt surprenant car la notion d'apprentissage fait preuve d'une marque d'intelligence ce qui créer donc un paradoxe avec l'idée de l'auteur : si les bêtes sont apte à apprendre, on ne peut donc pas leur refuser la pensée, seulement il y a plusieurs façon d'interpréter le mot "apprentissage"....
tracking img