Lettre 37 lettres persanes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1151 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
CORRIGE DE LA COMPOSITION SUJET Š EN EUROPE DU XIème AU XIIIème SIECLE, UNE EGLISE DE PLUS EN PLUS PUISSANTE Introduction Du XIème au XIIIème siècle, l’Europe connaît trois siècles de prospérité et de stabilité (comparé à ce qui l’attend à partir du XIVème siècle). Dans ce contexte – où les échanges commerciaux connaissent un important essor, où les villes se développent et où les guerres sontrares – l’Eglise prend de plus en plus de place dans la vie des sociétés et des Etats. Institution religieuse regroupant le clergé régulier et le clergé séculier sous l’autorité du Pape, l’Eglise devient de plus en plus puissante : elle affirme sa présence et son autorité dans la vie des chrétiens (c’està-dire la quasi-totalité des Européens de cette époque). Elle rythme la vie quotidienne despopulations, encadre leur foi, affirme son autorité politique et économique et cherche à étendre son influence, quitte à employer la force pour lutter contre certains mouvements religieux concurrents. Pourquoi, entre le XIème et le XIIIème siècle, l’Eglise – institution religieuse – réussit-elle aussi à affirmer son autorité dans les domaines politiques, religieux et militaires ? Après avoir montré quel’Eglise occupe une place de plus en plus importante dans la vie des Européens du XIème au XIIIème siècle (I), on montrera qu’elle affirme ses pouvoirs religieux, économiques et politiques (II). Enfin, on analysera sa politique d’expansion et de répression (III). I. Une omniprésence dans la vie des hommes A. L’Eglise rythme la journée et l’année des chrétiens La journée est rythmée par lescloches de l’église qui sonnent les heures : elles permettent de fixer les heures de travail, les heures de repas, les heures de lever et de coucher. L’année est aussi rythmée par les grandes fêtes religieuses chrétiennes qui donnent lieu à des célébrations (messes puis repas) : les deux fêtes essentielles sont Pâques et Noël. B. L’Eglise organise la vie terrestre des chrétiens La vie des hommes estrythmée par les sacrements qu’impose l’Eglise. Au nombre de sept (baptême, confirmation, confession, communion, mariage, ordination et extrême-onction), ils marquent tous des étapes importantes dans la vie spirituelle et permettent se rapprocher un peu plus de la vie éternelle et du paradis, en témoignant de l’intensité de sa foi. C. L’Eglise aide les chrétiens à trouver le salut Le but ultime d’unchrétien après sa mort est de gagner le paradis : l’Eglise est là pour le lieu rappeler et l’y aider. Ainsi, certains tympans d’églises – comme celui de Sainte-Foy de Conques – montrent aux fidèles les deux options (paradis ou enfer) qui s’offrent à lui. A lui de se comporter en bon chrétien pour espérer gagner le paradis (en croyant en Dieu, en priant, en ne pêchant pas…). II. Des pouvoirs de plusen plus importants A. Des pouvoirs spirituels importants L’Eglise est une structure pyramidale (voir le schéma du cours). Au sommet, on trouve le Pape, qui a autorité sur toute la chrétienté (à la fois les membres du clergé et les chrétiens eux-mêmes). Sous lui, on trouve les archevêques et les évêques qui administrent des circonscriptions religieuses (les archevêchés et les évêchés). Ilsdominent le clergé régulier et séculier de leur territoire : les prêtres dans les paroisses et les moines ou moniales dans les monastères et/ou abbayes. B. Une puissance économique montante En cette époque de prospérité économique, l’Eglise s’enrichit considérablement : elle est le premier propriétaire foncier d’Europe. De plus, les dons que lui font les fidèles et les impôts qu’elle prélève (la dîmenotamment) lui assurent de confortables revenus. Ainsi, certaines abbayes – comme celle de Saint-Sernin – deviennent de véritables banques en prêtant de l’argent. C. Un rôle politique de plus en plus influent Depuis le Vème siècle, les monarques européens sont sacrés et couronnés par des hommes d’Eglise : le Pape couronne l’Empereur, qui règne sur le Saint-Empire romain germanique (installé à cette...
tracking img