Lettre 37 montesquieu

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (324 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Lettre 37 –Montesquieu-
Extrait des Lettres Persanes.

• Roman épistolaire publié anonym à l’étranger.
• Ctx : la monarchie absolue de Louis XIV.
Thm : Echange entre Usbek & Smyrne Critiquesévère (satyre) d’ordre privé et politique.
• Registre satyrique et polémique
_Système énonciation + argumentation = portrait_
§1 : présentation §2-3 : caractère §3 : impressions

I) La lettre doublesystème d’énonciation
Qui parle à qui quand ou comment ?
En réalité : M. aux Fr. instruits.
Ecrit en 1713 mais publié après la mort de roi : CENSURE.
Côté orientale de la lettre : « le 7 de la lunede Maharram », les prénoms… => donne un regard étranger + « mode de l’Orient ».

Le jeux de la double énonciation permet à l’auteur de passer à travers la censure (utilisation de «on m’a dit»).II) Critiques
a) Personnelles
Mœurs sexuelles du roi (maîtresse 80 ans, homme à femmes), intolérance religieuse (L8), bellicisme (lexique guerre), dépensier (lexique de l’argent L21-22) (« il estmagnifique » : ironie). Homme compliqué (antithèses).
b) Monarque
Longue longévité du pouvoir (age) fausse admiration (hypocrisie), autoritarisme (euphémisme du talent L2-3) (l3 :gradation), ne sepréoccupe pas de ses sujets (« plus de statues… » comparaison), égocentrisme (trophées, victoires L 10), non-reconnaissance du mérite (L15-20).
Critique de la monarchie («gouverne avec le même génie »,ironie) + aime les gouvernement orientaux (despotismes), contrôle absolu (choix d’un ministre influençable :18ans),

Nombreuses critiques sans aucunes qualités (alors qu’il à mis en place uneprotection des artistes). M. insiste qu’il s’agit d’un monarque difficile à comprendre.

Conclusion : Montesquieu lutte contre la monarchie absolu. Il évoque des détails tout à fait exacts. Il a pour butd’éclairer le peuple sur la réalité, c’est pourquoi il utilise le côté oriental et ne liste que les défauts du roi. La critique ne s’arrête pas à celle du monarque mais aussi celle de sa vie...
tracking img