Lettre aux paysans

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2029 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire littéraire

François Marie Arouet plus connu sous le nom de Voltaire né en 1694 et mort en 1778 à Paris, est un dramaturge, écrivain et philosophe des Lumières. Issu d'une famille bourgeoise et cultivé, il fut élu à l'académie française en 1746. Déiste, il rejette la monarchie absolu et la démocratie. Il pense que l'homme peut amélioré le monde en soutenant les actions, latolérance , la justice et la raison. Il passa de l'optimisme au pessimisme. En 1759 il fit paraître Candide ou l'Optimisme, une de ses œuvres les plus achevées et l'un des plus grand succès littéraire : elle fut réédité vingt fois lorsque l'auteur vivait et plus d'une cinquantaine de fois aujourd'hui. Dans le chapitre dix-neuf de cette œuvre nommée Le nègre de Surinam, Voltaire dénonce l'esclavage ainsique l'atteinte aux droits et libertés de l'homme à travers la rencontre de Candide et d'un nègre, esclave travaillant pour des hollandais, qui lui raconte comment il est traité. Nous pouvons donc nous demander comment ce texte dénonce avec efficacité l'esclavagisme. Dans un premier temps nous verrons une dénonciation de l'esclavage puis un récit dramatique.

Voltaire commence le récit endécrivant le nègre que Candide trouve étendu par terre; il insiste sur la tenue vestimentaire de celui-ci « [...]n'ayant plus que la moitié de son habit[...] un caleçon de toile bleue [...] » (l.2-3) et « [...]un caleçon de toile pour tout vêtement deux fois l'année. » (l.9) ce qui montre ici une mauvaise qualité de vie. Lorsque Candide parle du nègre et au nègre il emploie des adjectifs péjoratifs telque « [...]ce pauvre homme[...] » (l.3) et « [...]l'état horrible où je te vois » (l.5) ce qui accentue d'avantage le fait que le nègre à une mauvaise qualité vie. « M. Vanderdendur » (l.6) est un patronyme inventé par Voltaire sur le modèle hollandais signifiant « la dent dure » ce qui montre un trait de son caractère; en plus de ce nom très significatif vis à vis de sa personnalité nous leretrouvons juxtaposer à « [...]le fameux négocient[...] », fameux indique ici une notion de célébrité mais ayant une connotation dépréciative. Tout cela montre alors qu'il est célèbre notamment pour sa cruauté. Le champ lexical du hollandais et des noms propres à la vénération, sont plutôt imposant « M.Vanderdendur[...] » (l.6-7) « [...]nos seigneurs les blancs[...] » (l.17) « [...]les féticheshollandais [...]» (l. 21) ce qui montre une domination du blanc sur l'esclave noir. Les hollandais rendent alors la vie difficile aux esclaves, travailler pour eux devient même dangereux « [...] la meule nous attrape le doigt, on nous coupe la main; quand nous voulons nous enfuir on nous coupe la jambe. » (l.11-12). Les hollandais les mutilent donc au travail.

Après des conditions difficiles detravail nous pouvons analyser le discours du nègre. La répétition du nom « nègre » (l.1-7-8) nous montre que c'est lui l'esclave et qu'il est inférieur aux autres car « nègre » à une connotation péjorative. Lorsqu'il dit « J'attends mon maitre[...] » (l.6) il montre à quel point il est soumis. Mais ce n'est pas que de la soumission puisqu'il répond à Candide « [...]c'est l'usage. » (l.8) lorsquecelui-ci lui demande si s'est M.Vanderdendur qui l'a traité ainsi, il parle donc de lui-même comme un objet quelconque sans sentiment et émotion et qui est utilisé pour des intérêts. Cependant il utilise le pronom « on » qu'on retrouve dans les lignes 8, 11 et 12, cela montre qu'il fait un constat établissant l'histoire de tous les esclaves. De plus nous pouvons voir qu'il utilise un euphémisme « C'està ce prix que vous mangez du sucre en Europe. » (l.13) atténuant l'idée pour la rendre moins choquante car en réalité ils se font mutiler afin de faire baisser le prix du sucre.

Ce texte contient une grande part d'ironie. Quand Candide décrit la tenue vestimentaire du nègre il dit qu'il n'a que « [...]la moitié de son habit[...] » (l.2), mais ceci est un euphémisme car par la suite il nous...
tracking img