Lettre de fable

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (697 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Paris, le 04/10/09

Vivien DELARUE Henry GALLIMARD
74 Avenue Ançaire 26 Avenue Montparnasse
75800 Paris75800 Paris

Mon cher ami,
J’ai été très flatté que vous sollicitiez mon aide pour un avis littéraire. Vous avez bien fait, les Fablesde la Fontaine sont mes lectures préférées. Je vais vous présenter mon avis sur trois fables de ma sélection.
Tout d’abord, Le Héron. Cette fable nous apprend à profiter des occasions qui seprésentent et non d’attendre une offres digne de notre propre estime. Il ne faut pas attendre qu’un miracle arrive mais profiter de cet instant et ne pas être trop hautain comme le héron. On peut prendre commeexemple les offres d’emploi de nos jours qui se font rares en ces temps de crises dans cette société anonyme où seul les premiers arrivés réussissent. Elle est là pour nous apprendre à ne pas fairele difficile et accepter ce qui peut nous faire perdre de l’estime de soi-même car cela nous permettra d’en regagner par la suite. La morale est qu’il ne faut pas faire le paresseux et attendre,attendre jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien pour se satisfaire ou se contenter du minimum comme le héron qui fait une maigre chère avec un vulgaire limaçon. Je trouve la conclusion de ce récit trèsinstructive car La Fontaine nous dit que les plus opportuns, sont les plus malins, « Les plus accommodants, ce sont les plus habiles ». N’avez-vous pas du accepter des offres loin de vos attentes pourréussir ainsi ?
Je vais aussi vous parler de mon choix pour Le chat, la belette et la petit lapin. Le lapin et la se disputant, ils décident de demander au chat (métaphore de Louis XIV) de trancher. Cedernier prend alors la décision d’ abuser de leur confiance pour ensuite les dévorer. Cet abus de la part du chat nous montre l’arbitraire que se permettait le Roi à l’égard d’autrui à l’époque. Il...
tracking img