Lettre de poilu

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (606 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Bataille de la Marne
Ma chère mère, 25/4/1916

La vie au front m'est presque insupportable. La seule chose qui me fait tenir ce sontces lettres. Je te l'envoie dans l'espoir de jours nouveaux.

Voilà plusieurs mois, depuis mon dix-huitième anniversaire, que je suis parti sur le front. Combien de temps cela fait-il exactement ?Je ne sais pas, je ne sais plus.
Depuis mon arrivée nous avons subi assez peu d’attaques mais celle à laquelle j'ai assisté aura été la pire de toutes. Dès l'aube, le régiment auquel j'appartenais estparti en éclaireur. Nous avancions, péniblement dans la boue ; qui cachait des fils barbelés et des crevasses. Un silence pesant s'était installé depuis plusieurs heures. Tout était d'un calmeangoissant quand tout a tourné au cauchemar.
Je me rappelle les rafales de mitraillettes arrivant de toutes parts, des dizaines d'obus s'abattant sur le sol ; les corps de mes compatriotes sont tombés lesuns après les autres sous mes yeux, des hurlements de douleur perçaient le ciel, du sang partout, sur eux et moi, puis plus rien.
Tout s'arrêta d'un coup.
J'étais tétanisé, incapable de tenterquoique ce soit, impuissant. Par quel miracle ai-je survécu ? Je n'en sais rien. Ma punition a pris la forme de l'enfer que j'ai vécu par la suite.
Jean, mon meilleur ami, depuis l'enfance, depuistoujours, ce jour-là aura rendu son dernier soupir dans mes bras. Il avait juré à Rosette de revenir à temps pour la naissance de leur petit garçon.
Frédéric, celui de notre village, qui avait commencé sonservice en même temps que moi, a fait une tentative de mutilation, désireux de revoir au plus vite sa fiancée. De ce fait il a été condamné à mort avant la dernière attaque.
A cet instant j'auraistout donné pour passer de vie à trépas en même temps que mes camarades.
Pourquoi devons-nous endurer tout ceci ? Pourquoi cette guerre ? Nous ne sommes pas nés pour mourir avant d'avoir commencé à...
tracking img