Lettre persanes, montesquieu

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (267 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Résumé:
Les Lettres Persanes sont publiées en 1721 en Hollande et de façon anonyme. Dans ce roman épistolaire, Montesquieu imagine que deux Persans, Usbeck etRica visitent l'Europe et en particulier la France. Les deux voyageurs écrivent leurs impressions à leurs compatriotes restés en Perse. La lettre XXIV estreprésentative des intentions de Montesquieu et de sa démarche dans Les Lettres Persanes. D'une part, les choses vues sont présentées de façon originale par le regardde deux orientaux étonnés, d'autre part la référence à l'Orient créé la fantaisie mais le procédé laisse percevoir l'objectif politique.

I- Une visionoriginale, caractérisée par l'étonnement

II- L'exotisme, sa fonction

III- La portée critique de la lettre, sociale et politique

Extrait du document:Montesquieu, dans Les Lettres Persanes, aborde de manière générale le thème de l'étonnement, ce qui donne de l'originalité à la lettre. Le verbe s'étonner estd'ailleurs employé à la ligne 19. En effet, Rica s'étonne des pratiques européennes. Il fait des découvertes insolites, comme par exemple la hauteur des maisons dans ledeuxième paragraphe. Il croit que si « les maisons […] sont si hautes », c'est parce « qu'elles ne sont habitées que par des astrologues » (l.4 à 5). Cetteremarque montre bien la naïveté de Rica. Il s'étonne également de la rapidité des parisiens qui « courent » et « volent » au lieu de marcher (l.10), et de la crédulitédes sujets du Roi. Malgré l'emploie de l'étonnement, Montesquieu utilise la précaution oratoire dans le quatrième paragraphe afin d'éviter la censure royale.
tracking img