Lettre persanes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1564 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LETTRES PERSANES
Les Lettres Persanes, est une oeuvre épistolaire de Montesquieu publié en 1721.
Cet auteur du XVIIIe siècle est né le 18 janvier 1689 et mort en 1755. Au cours de sa vie, il a suivi des études de droits à Bordeaux puis à Paris. Mais il retournera dans sa ville natale où en 1716, son oncle lui lègue sa charge de président à mortier au parlement. En 1715, il épouse Jeanne deLartigue. De 1728 à 1731, il voyage beaucoup en Europe où il obseve la géographie, l’économie, les mœurs ainsi que les coutumes politiques des pays qu’il visite. De retour chez lui, il se consacre à l’étude de l’histoire et pendant 14 ans, il compose « De l’esprit des lois » qui parait en 1748.
L’auteur nous raconte le voyage d’Usbek et Rica à Paris. Pendant ce séjour de huit ans, ils ont l’occasiond’observer la société française, et d’en rapporter leurs avis critiques à des interlocuteurs restés en Perse.
Le voyage d’Ispahan à Paris se déroule en 414 jours, du 19 mars 1711 au 4 mai 1712 (Lettres 1 à 23) ; le récit du séjour parisien (Lettre 24 à 146) s’étale sur la fin du règne de Louis XIV (69 lettres, de 1712 au 1 septembre 1715) et la Régnece (54 lettres, de 1715 à 1720).Personnages :
Les voyageurs :
* Usbek, plus âgé que Rica, environ la trentaine. Il a deux frères, un au gouvernement et l’autre religieux. Il est au dignitaire à la Cour d’Ispahan. Son voyage est en premier lieu une fuite afin d’échapper aux ennemis qu’il s’est fait lorsqu’il a combattu la corruption à sa cour. Mais il part à la recherche de sagesse et doute souvent sur les valeurs de sa civilisation. Ilest en quête d’un code universel et défend le plus souvent la Raison et la Vertu. Usbek est musulman et sultan, il possède donc un sérail qui, selon lui, renferme « les plus belles femmes de Perse ». Il entretient donc une correspondance régulière avec les eunuques chargés de les surveiller. C'est en fait un mari assez tyrannique qui usera de son pouvoir particulièrement dans la fin du roman oùil se fera despotique ce qui entraînera sa chute. C'est ainsi que la dernière lettre de son séjour à Paris revêt des accents de pathétique.
* Rica, plus jeune, non marié et d'origine plus modeste, est complètement différent d'Usbek. En partant pour Paris, il n'a donc rien à perdre. Rica est dynamique; Usbek, dans la lettre 27 le confirmera d'ailleurs: "Rica jouit d'une santé parfaite: la forcede sa constitution, sa jeunesse et sa gaieté naturelle le mettent au dessus de toute épreuve". Son voyage à Paris est une sorte de voyage initiatique dont il sortira complètement enjoué: "Il semble qu'il ait oublié sa patrie [...] ingratitude de la jeunesse parvenue au terme de son initiation!" dira Usbek (cf. lettre 155).
Autres épistoliers :
* Les femmes d’Usbek au sérail. Ses préféréessont Fatmé, Roxanne, Zachi, Zélis et Zéphis. Zachi et Zélis sont quelques unes des femmes d'Usbek. Alors que Zachi se veut plutôt sensuelle, Zélis s'interroge sur la condition féminine. Roxanne pour sa part feint être vertueuse mais se révèle infidèle en cachant un jeune amant. Elle se suicidera à la fin du roman en clamant sa liberté.
* Ibben est négociant à Smyrne, c'est un ami d'Usbek trèscurieux de connaître les mœurs des Français.
* Rhédi est un jeune neveu d'Ibben. Il écrit de Venise et devient rapidement l'interlocuteur privilégié d'Usbek dès qu'il faut aborder de grandes questions philosophiques.
* Mirza, Rustan, et Nessir sont des membres de la noblesse persane, à Ispahan.
* Les eunuques, sont les gardiens noirs ou blancs des femmes du sérail et se révéleront, sousles ordres d'Usbek, despotiques, en fin d'ouvrage : Narsit, le doyen des eunuques. Le Premier Eunuque noir. Le Premier Eunuque blanc. Solim, le successeur du Premier Eunuque. Pharan, un esclave qu’on veut castrer.

Les thèmes
* La vie sociale : La critique de la vie sociale est directement exprimée par Rica qui dira, s'étant rendu à la comédie française: "tout le peuple s'assemble sur...
tracking img