Lettre a menece

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 131 (32631 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction à la lecture d’Epicure
Introduction. Situation historique:
Deux écoles philosophiques naissent en même temps en ce III° siècle avant J.C.: l’épicurisme et le stoïcisme. Deux choses sont à examiner: le contexte socio-politique et le contexte philosophique. Contexte socio-politique: c’est la fin de l’empire d’Alexandre. Il ne reste de cet empire que des lambeaux que se disputent sesgénéraux. La cité a été brisée au profit d’un empire immense. Avant Alexandre, la Grèce était formée de petites cités politiquement autonomes: Athènes, Spartes etc. Au III° siècle cela représente le passé. L’empire a pris la place des cités. Ceci a entraîné une accentuation de l’individualisme (moins d’esprit de groupe, de patriotisme dans l’empire). Or, l’empire est brisé. Véritable décadence dela Grèce. Plus de foi dans les choses humaines. Religiosité envahissante qui divinise jusqu’aux nouveaux maîtres d’Athènes (on divinisera Démétrios Poliorcète au pouvoir deux fois (-307, -287) et on le logera au Parthénon dont il fit un lieu de plaisir. On divinisera aussi ses maîtresses) et qui prend l’essentiel de l’énergie des hommes. La Grèce n’attend plus rien. Époque troublée. Pendant les35 ans qu’Epicure passa à Athènes, la ville fut plusieurs fois assiégée, changea de maître mais ne sera jamais plus indépendante (soumise aux macédoniens). L’art, qui a son apogée classique au V° siècle, se perd dans le maniérisme au IV° siècle, pour s’orienter vers un maniérisme sophistiqué au III° siècle. Art finissant: allongement des formes du corps humain, démesure. Il n’y a plus de patriepour laquelle vivre et se sacrifier. Luxe des riches, dénuement du plus grand nombre. Les plus pauvres n’ont pas de droits politiques. Dans ce contexte deux écoles vont naître: — Le stoïcisme: idéal cosmopolite parce que l’empire est brisé. Idéal universaliste. Pas de différence entre le maître et l’esclave. Le maître peut être vertueux et l’esclave aussi. Les différences sociales s’effondrent. Écoleoù un grand penseur fut empereur (Marc-Aurèle) et un aussi grand penseur esclave (Epictète). La cité est le monde et les hommes sont citoyens et les dieux magistrats. — L’épicurisme: recherche plutôt petites communautés. La grande vertu est l’amitié. Il faut vivre à l’écart des foules. Le sage ne fait pas de politique. On le voit la racine est la même (la fin de l’empire) mais les conclusionsqu’en tirent les deux écoles sont inverses. Les deux écoles sont rivales. Elles présentent des similitudes (elles sont nées en même temps) mais aussi de profondes différences (elles se veulent rivales) Contexte philosophique: quand Epicure fonde son école à Athènes en 306 av. J.C., la vie culturelle de la Grèce était dominée par deux grandes écoles philosophiques qui avaient recueilli l’héritage dePlaton et d’Aristote: l’Académie et le Lycée. L’Académie: école de philosophie fondée par Platon. Aristote y enseigna jusqu’à la mort de Platon. Le Lycée: école qu’Aristote fonde après la mort de Platon. Épicure eut conscience qu’il lui fallait mener sa bataille philosophique contre ces deux écoles et contre la culture dont celles-ci étaient l’expression. Nécessité d’opposer un système philosophiquesolide aux pratiques de ces deux écoles. Chez Platon et Aristote, il n’y a pas de distinction entre morale et politique. Le philosophe s’adresse à la cité. Mais la cité est morte. Il faut donc une nouvelle philosophie adaptée au contexte de l’époque. Épicure assigne à la philosophie l’idéal du bonheur: réaction à la désagrégation de la ville, état dans lequel l’homme citoyen avait trouvé lapossibilité de se réaliser et de satisfaire ses aspirations. Polémique contre des écoles qui n’avaient pas su inventer des solutions adaptées aux mutations et aux difficultés qu’elles engendraient. Épicure n’oppose pas à ses adversaires une culture différente de la leur mais un nouveau genre de vie, une manière distincte de concevoir le monde et l’homme. Il ne cherche pas l’originalité absolue dans...
tracking img