Lettre d'une inconnue

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2757 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Lettre d’une inconnue – Stefan ZWEIG
 
Parmi les nouvelles que j’ai lues, ma préférée reste : « Lettre d’une inconnue ». C'est le récit le plus touchant, le plus dérangeant et le plus passionné qu’il m’a été donné de lire. « Lettre d’une inconnue » est un texte déchirant. Un auteur célèbre reçoit une lettre d'une inconnue qui lui révèle comment, sans qu'il en ait jamais rien su, elle aconsacré et brûlé sa vie à son amour pour lui. La nouvelle raconte la confession d’une femme à la veille de sa mort, à un homme qu’elle a aimé toute sa vie sans que celui-ci l’ait vraiment « vue » ni vraiment « regardée ».Tous les ans, pour son anniversaire, il reçoit un bouquet anonyme. Un jour, ce ne sont pas des fleurs qu’il reçoit mais une lettre écrite par une femme qui lui a consacré sonexistence. Il trouve cette lettre, c'est celle de sa voisine, depuis décédée. Les premières lignes l'accrochent et la lecture l'occupe finalement toute la nuit. Au fur et à mesure, il se découvre un passé sous le regard passionnel d'un être qu'il a ignoré.
 
Cette histoire m’a véritablement bouleversée.
Zweig a cette capacité de fabriquer des personnages de façon forte et passionnée. Il nous faitentrer et nous emporte dans leur univers psychologique. Cette inconnue écrit une longue, très longue lettre à un homme qui ne l’aima « physiquement » qu’une fois et qu’il oublia rapidement. Elle passera sa vie, sans qu’il le sache, à vivre près de lui, à quelques mètres. Elle le verra, l’épiera, le guettera, toujours dans l’ombre, discrète, sans rien demander ni exiger. Elle l’a aimé dès la premièrefois et cet amour ne s’éteindra qu’avec elle. Lui ne sait rien de son existence et encore moins du fils né de cette union d’un soir. Il ne sait pas qu’elle existe. Il ne sait pas que ce fils est mort et il ne sait pas que l’inconnue qui lui écrit cette lettre ne se fait connaître à lui aujourd’hui que parce qu’elle sait qu’elle ne risque pas de le déranger. Elle sera déjà morte lorsqu’il auraterminé de lire.
La lettre qu’elle lui écrit est troublante, dramatique et distille la passion violente et pourtant discrète d’une femme qui aime celui qui n’a jamais fait attention à elle.
Dans cette étude psychologique d’une passion, on se laisse emporter par les confessions de cette femme qui a tout sacrifié, jusqu’à son honneur, par amour pour cet écrivain. Elle se devait de lui écrire sesderniers mots pour lui avouer, avant de rejoindre son fils mort, tout ce qu’il n’a pas su voir. Et également parce qu’elle désespérait de se faire aimer jamais par cet homme qui fut et restera sa seule histoire, sa raison de vivre. Et de mourir aussi.
Mais cette lettre est triste, douce aussi. Elle parviendra à bousculer cet homme cynique et égoïste.
L’écriture est « envoûtante » et Zweig nousimplique et nous emmène chez ces deux personnages qui se croisent sans se voir.
Résignation ou fatalité ? A chacun de se faire son opinion mais le lecteur sort du récit, bouleversé, ému, « retourné ».
Sans doute l’œuvre la plus déchirante de Stefan Zweig.
Lettre d’une inconnue est précédée de Amok (titre du recueil) et suivie de La ruelle au clair de lune.
Avec les trois longues nouvellesqui composent ce recueil, Stefan Zweig nous plonge dans l'enfer de la passion, «l'enfer au fond duquel se tord, brûlé, mais éclairé par les flammes de l'abîme, l'être essentiel, la vie cachée», écrivait Romain Rolland dans sa préface enthousiaste à la première édition française.
Dans «Amok», peut-être la plus célèbre des trois, un jeune médecin raconte comment, dans la jungle malaise, sa vie abasculé en quelques instants, comment une jeune femme jusque-là inconnue a déchaîné en lui l'amour et la folie.
«La ruelle au clair de lune» nous entraîne jusqu'au plus profond de l'humiliation où la passion - toujours elle - peut parfois faire tomber l'être humain.
 
 
Peu connu en France, Stefan Zweig fut l'un des écrivains les plus populaires des années 30. Essayiste, conteur, fin...
tracking img