Lettres persanes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (743 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Vous ferez un commentaire littéraire du texte suivant

Usbek, noble persan venu visiter Paris, est très étonné par les usages de la société Française et en particulier stupéfait de constater que «la religion chrétienne est chargée d’une infinité de pratiques très difficiles » qui n’amènent cependant pas une piété plus grande. L’opportunité que son héros a de comparer les religions permet àMontesquieu de lancer un vibrant appel contre la superstition et pour la tolérance.

LETTRE XLVI

USBEK A RHEDI
à Venise .

Je vois ici des gens qui disputent sans fin sur la religion; mais ilme semble qu'ils combattent en même temps à qui l'observera le moins.
Non seulement ils ne sont pas meilleurs chrétiens, mais même meilleurs citoyens, et c'est ce qui me touche: car, dans quelquereligion qu'on vive, l'observation des lois, l'amour pour les hommes, la pitié envers les parents, sont toujours les premiers actes de religion.
En effet, le premier objet d'un homme religieux nedoit-il pas être de plaire à la divinité, qui a établi la religion qu'il professe? Mais le moyen le plus sûr pour y parvenir est sans doute d'observer les règles de la société et les devoirs de l'humanité;car, en quelque religion qu'on vive, dès qu'on en suppose une, il faut bien que l'on suppose aussi que Dieu aime les hommes, puisqu'il établit une religion pour les rendre heureux; que s'il aime leshommes, on est assuré de lui plaire en les aimant aussi, c'est-à-dire en exerçant envers eux tous les devoirs de la charité et de l'humanité, et en ne violant point les lois sous lesquelles ilsvivent.
On est bien plus sûr par là de plaire à Dieu qu'en observant telle ou telle cérémonie: car les cérémonies n'ont point un degré de bonté par elles-mêmes; elles ne sont bonnes qu'avec égard et dansla supposition que Dieu les a commandées. Mais c'est la matière d'une grande discussion: on peut facilement s'y tromper; car il faut choisir les cérémonies d'une religion entre celles de deux mille....
tracking img