Lettres persanes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (629 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRO
Les lettres persanes publiées en 1721 se présentent comme un roman épistolaire. Au début du 18ème siècle le roman est un genre mal considéré. Montesquieu choisit la fiction du romanépistolaire pour donner une prétendue authenticité au récit et aux critiques qu’il présente dans cet ouvrage et échapper à la condamnation d’un genre bas. L’exotisme est à la mode Montesquieu peut espérer unsuccès auprès du public le roman épistolaire permet de multiplier les points de vues et amener le lecteur à adopter le regard de l’étrangers.
L’histoire des Troglodytes est le premier apologue. Lanarration s'étale sur quatre lettres, ce qui permet de l'émailler d'un discours où le philosophe pose et illustre la notion fondamentale de vertu : « l'intérêt des particuliers se trouve toujours dansl'intérêt commun ». On a ici, à travers Usbeck, la critique sévère des méchants Troglodytes, tout dominés par leurs passions égoïstes. Il s’agit d’un contre-exemple qui souligne que l’individualismecause la perte des peuples.
Quels sont les moyens de persuasion utilisés par Montesquieu (pour montrer l’importance de l’intérêt commun) ?

I Efficacité du recours à la parabole
" Il y avait "=>rappel les contes et les mythes / cela rappelle le « il était une fois »
Les imparfaits descriptifs : récit au passé
Mise en abyme des discours des troglodytes : récurrence du « je »
M. invente unmythe fondateur pour ce peuple imaginaire.
Le 18ème siècle comme le 17ème siècle s’intéressent à l’utopie (cadre imaginaire, qui est un miroir) elle déporte les critiques de la société dans un mondeimaginaire => réflexion du lecteur dans un autre cadre.
Il conjugue le réel à l’utopie (l’histoire latine et la vie des Troglo.)
Le statut mythique donné aux acteurs (Troglo.) permet de déjouer lacensure tout en offrant des raccourcis pour marquer les esprits de façon à ce que Mont. montre et impose son idée essentielle : le bonheur lié à la vertu, les peuples heureux sont ceux qui font...
tracking img