Lettres philosophiques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2069 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Au XVIII° siècle, à une époque où la culture française dominait en Europe, Voltaire était au sommet de la culture française. Son œuvre est constitue d’un vaste ensemble d'écrits dans tous les genres littéraires, dont 56 pièces de théâtre, des dialogues, des ouvrages historiques, des romans et des contes, des vers et de la poésie épique, des essais, des articles scientifiques et culturels, despamphlets, de la critique littéraire et plus de 20 000 lettres.

La vie de Voltaire s’étant du 21 novembre 1694 jusqu’en 1779 à l'âge de 83 ans. Contre la volonté de son père qui cherchait à le décourager sous prétexte qu'il ne pourrait pas vivre de sa plume, il choisit la carrière des Lettres qui disait. Mais à l’âge de quarante ans, Voltaire était à la fois un écrivain renommé et unhomme riche.
Voltaire est connu pour ses écrits philosophiques, pour sa grande ironie et pour sa lutte contre l'injustice, l'intolérance, la cruauté et la guerre. En France, au XVIIIème siècle, il était l'écrivain menant le combat pour des réformes politiques et sociales dont on parlait le plus. Comme ses écrits critiquaient le roi et l'Eglise, il vécut la plus grande partie de sa vie dans lacrainte constante d'être emprisonné. C'est pourquoi il passa relativement peu d'années à Paris: y séjourner était pour lui soit interdit, soit trop dangereux.

Voltaire étant fils de notaire, il suivit les cours du collège jésuite Louis-Le-grand dès l’âge de 9 ans. Quand il quitta la maison familiale, son père lui trouva une place dans un cabinet d'avocats, mais Voltaire désirait se consacrer àla littérature. Il passait la majeure partie de son temps dans les salons et devint l'animateur de la société parisienne.
En 1726, suite à une altercation avec le comte de Rohan qui n’avait pas supporté que Voltaire lui lance : «  Vous finissez votre nom, je commence le mien ». Voltaire s’enfuit de la France et du s’exiler en Angleterre. Il y découvrit la monarchie parlementaire qui laissait uneplace à la bourgeoisie ainsi qu’à la liberté de pensée. Selon lui, l’exil lui a appris à penser, et l’a transformé en philosophe. L’Angleterre était à l’époque un pays libéral, travailleur, puissant, et éclairé. Voltaire entreprit alors de célébrer son pays d’accueil tout en critiquant la France. Il souhaite présentait une réflexion sur ce que devrait être les règles de civilité dans une sociétépolicée et se réclamant de la religion chrétienne. Il ne regagna la France que deux ans plus tard à la fin de 1728, mais dû quitter la Cour, en mai 1729.

En 1733, il publie un ouvrage, écrit en anglais, Letters concerning the English Nation qu'il va reprendre sous le titre de Lettres anglaises. Une traduction anglaise et une édition française des Lettres sur les Anglais parurent en 1733 et 1734;deux éditions françaises, sous le titre de Lettres philosophiques, furent imprimées à Paris et à Rouen (celle-ci chez le libraire Jore et ainsi que par les soins de Voltaire) et commencèrent à se débiter en avril 1734. Les « Lettres » connurent un énorme succès, mais firent aussi scandale et furent saisies sur ordre du Parlement de Paris, condamnées au pilori et au bûcher, en juin 1734. LeParlement condamna l’ouvrage comme « propre à inspirer le libertinage le plus dangereux pour la religion et l’ordre de la société civile ». Il fut brûlé au pied du grand escalier du palais. Le libraire Jore fut mis à la Bastille, et Voltaire, pour éviter le même sort, s’enfuit précipitamment en Lorraine.

Cet ouvrage se compose de vingt-cinq lettres qui abordent divers sujets : la religion, lessciences, les arts, la politique ou la philosophie.

Ce sont des lettres ouvertes, destinées à être lues par un plus grand nombre grâce à leur parution sous forme d’un livre.

Avec ses lettres philosophiques, Voltaire annonce les idées des Lumières, ces mêmes idées qui constituent sa philosophie et qui lui permit de devenir le maître à penser de toute une époque. Après avoir arrêté l’imprimeur,...
tracking img