Lettres

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2361 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
© Le Cherche-Midi éditeur (Paris, 1995)

Friedrich Nietzsche/Cosima Wagner

Lettres
(traduites de l’allemand par Stefan Kaempfer1, en collaboration avec Marc Sautet (†))

Nous avons tenu à donner ci-après quelques extraits de notre “premier jet”, plutôt littéral et par endroits maladroit, qui aura ensuite été retravaillé par Marc Sautet en vue de la publication, toujours disponible auCherche-Midi. Ces extraits sont mis en ligne avec l’aimable autorisation de M. Philippe Héraclès.
1

1) Lettre du 19 juin 1870 Bâle, dimanche. Très chère Madame la Baronne, il faut que nous vous remercions pour deux journées magnifiques, moi au fond pour quatre, car je m’associe à tout ce qui passionne mon ami Rohde et j’aurai donc doublement apprécié ce séjour. R., qui a quitté Bâle le joursuivant, m’a avoué qu’il a vécu l’apogée de ses quinze mois de voyage “sans but” à Tribschen; pour toute la vie de là-bas, il a gardé une admiration et une vénération qui ont sans doute quelque chose de religieux. Je comprends que les Athéniens ont pu ériger des autels en l’honneur de leur Eschyle et de leur Sophocle, et qu’ils ont donné à Sophocle le nom héroïque de “Dexion” parce qu’il avaitaccueilli et rétabli les dieux dans sa demeure. La présence des dieux dans la demeure du génie fait naître cette ambiance religieuse dont je parle. Voici les deux essais, bien tard : mais le copiste a un peu traîné et le relieur ne s’est pas pressé.Mon travail en retard a encore un peu augmenté. Si seulement mes souhaits s’accomplissaient et que mon ami Rohde venait s’installer près de moi en qualité decollègue (à Fribourg ) Pour ce qui est de Bayreuth, j’ai pensé que le mieux pour moi serait de suspendre mes activités de professeur pour quelques années et de venir à mon tour en pélérinage dans le Fichtelgebirge. J’aime bien me laisser envahir par de tels espoirs. J’ai eu beaucoup de plaisir à retrouver Fidi : pour la première fois, je l’ai vu dans un milieu approprié et à la lumière de la naturelibre; et là, il m’est apparu plein de santé et d’espoir ! - Il faut que je m’arrête très vite : on vient; c’est sûrement un “scolaire”. Avec les pensées fidèles de votre très dévoué F. N.

2) Disposition pour une lettre (Naumburg, le 23 déc. 1873) Photogr[aphie]. Préfaces. Gersdorff. Pohl. Nouveaux travaux. J. Burkhardt. Bernays. Renvois. Math[ilde] Maier. Fin de composition.

3) Projetpour une lettre (Bâle, avril 1873) Très chère Madame, vous m’avez fait l’honneur d’accepter aussitôt et sans réserve la dédicace de ce livre. Si je puis déduire cette insouciance de la confiance en ma qualité d’auteur, que mon traité La naissance [de la tragédie] vous a inspirée, permettez-moi de vous relater ici une expérience récente qui a failli me dresser moi-même contre le livre. Entre nous,nous avons une très mauvaise opinion sur tout ce qui, à cette époque néfaste, trouve une reconnaissance et un succès immédiats : et le livre de David Strauss, qui a connu quatre éditions en quelques mois, devrait être très mauvais d’après ce seul canon. C’est pourquoi la seconde édition de mon livre, devenue nécessaire à la fin de l’année, m’aurait presque rendu méfiant à son égard, si je ne savaispas, pour sa défense, que ce monde néfaste avec pour hérauts ses revues littéraires et ses journaux criards n’avait aucun mérite dans son succès immédiat, et que l’on préférait, de ce côté, garder un silence prudent. D’après cette expérience et toutes les autres, je me tiens pour l’auteur le plus fortuné qui soit : car c’est justement ce calme plat qui est la meilleure augure pour le voyage de mesnavires. Pourquoi ne vivez-vous pas dans le même calme plat? Presque tous les correspondants musicaux, qui écrivent contre vous, vivent à vos dépens - c’est ce qui explique ce boucan infernal; il s’agit de la digestion de ces messieurs Hanslick Gumbrecht, ou comment s’appellent-ils déjà, ces gaillards dont je ne veux pas retenir le nom.

4) Disposition pour une lettre (Bâle, autour du 10...
tracking img