Lettres

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2039 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Pierre et Jean (1888)
Guy de Maupassant (1850-1893)
Roman (19ème siècle)

Résumé :

Anciens bijoutiers parisiens, les Roland mènent au Havre une existence tranquille. Le père s’adonne à la pêche, la mère songe à marier ses fils. L’aîné, Pierre, a fini ses études de médecine ; le cadet, Jean, a fait son droit. L’un ou l’autre pourrait épouser Madame Rosémilly, une jeune voisine àlaquelle son veuvage a laissé un peu de bien. Un soir, un notaire révèle qu’un ancien ami de la famille, Léon Maréchal, est mort en laissant toute sa fortune à Jean. Cette « bonne nouvelle » est le point de départ d’une crise familiale.
Pierre, jaloux, soupçonne que Léon Maréchal était le père de Jean. Torturé par le doute, il est bientôt certain de l’infidélité de sa mère, faute qu’il n’arrivepas à lui pardonner. Il reproche à son frère d’accepter, par cupidité, un argent qui déshonore sa famille. L’aveuglement et la médiocrité de son père lui pèsent. Il se sent trahi par les siens.
Cependant, la fortune sourit à Jean. Celui-ci s’installe dans un appartement où Pierre avait lui-même rêvé d’emménager. Il demande en mariage Madame Rosémilly. Pour soustraire sa mère aux attaques dePierre, il suggère à son frère de prendre un poste de médecin sur un navire. Pierre accepte. Il s’embarque sur la Lorraine et se retrouve ainsi exclu du cercle familial.

Personnages principaux :

Pierre : L’aîné des deux frères, âgé de trente ans, est aussi le plus sensible et le plus sincèrement attaché à sa mère. C’est pourquoi il réagit si violemment à l’idée qu’elle ait pu être infidèle. Ilsouffre de se sentir peu ç peu supplanté par son frère dans l’estime des siens.
Jean : L’heureux héritier de Léon Maréchal est âgé de vingt-cinq ans. Il ne se pose aucune question sur sa naissance et se laisse aller à son sort sans inquiétude ni scrupule. A la fin du roman, il fait tout de même l’effort de prendre sa mère sous sa protection.
Madame Roland : Plus sensible et plus fine que son mari,elle a éprouvé pour Léon Maréchal un amour sincère. Elle souffre cruellement de l’aigreur et des colères de Pierre.
Monsieur Roland : L’ancien bijoutier est le modèle du cocu aveugle et satisfait. Le narrateur s’amuse en peignant ce personnage. Il dénonce avec une certaine joie « les manies, les affirmations niaises , les opinions vulgaires et la médiocrité trop visible » du petit-bourgeois.Personnages secondaires :

Les personnages secondaires contribuent à la profondeur du récit. Ils ont une netteté et un pittoresque qui permet au lecteur de les individualiser spontanément.
Madame Rosémilly : Cette jeune femme de vingt-trois ans est la voisine des Roland. C’est la veuve d’un « capitaine au long cours, mort à la mer » deux ans avant le début du roman.
Beausire : Ce capitaine hauten couleur comble le goût de M. Roland pour tout ce qui s’apparente à la navigation ou à la pêche. C’est le personnage le plus comique du récit.
La serveuse de la Brasserie : Elle apparaît à deux reprises dans le roman, chaque fois que Pierre, se sentant seul, se laisse gagner par le désir nostalgique d’une compagnie féminine.
Marowsko : Marowsko est un personnage émouvant. Ce vieux polonaisétrange a pu avoir par le passé la « réputation de conspirateur redoutable, de nihiliste, de régicide ».
En fait, c’est le contraire d’un exalté dangereux. Il est plutôt touchant, avec son « air triste de perroquet », son accent « enfantin », son « amour de chien fidèle » à l’égard de Pierre.

La structure du roman :
1.Une composition régulière :
1.1 La longueur des chapitres
S’il observel’organisation générale du récit, le lecteur ressent une impression d’ordre et de clarté. Les neuf premiers chapitres sont pratiquement de la même longueur. Le premier est sans doute un peu plus long que les autres, mais sa longueur se justifie par la nécessité de présenter les personnages et la situation. Le chapitre second est particulièrement bref ; il importait en effet de lancer l’action et...
tracking img