Lexicologie de la alngue francaise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4075 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
24.2.2010
* Zk – partie orale et écrite
contenu – formations des mots, un peu de sémantique
Lexicologie
* la lexicologie étudie le lexique
* trois disciplines :
* morphologie lexicale – la plus importante pour nous
* travaille avec la formation des mots (slovotvorba)
* du grecque – morph – tvar
* sémantique – le sens, la signification
*lexicographie – le recensement (soupis) du lexique, inventaire du lexique, trie le lexique, définie le sens du lexique, le but – élaborer, répertorier les dictionnaires
* *le syntagme – skladebna dvojice, a un sens
* l’unité de base – mot/unité lexicale – réunit la forme et le sens
* simple – maison (on ne distingue pas les morphèmes lexicaux)
* graphiquement simple,morphologiquement complexe – indiscutablement
* construit (composé) – pomme de terre
* comment le distinguer, identifier – à l’écrit – groupe de graphèmes divisés par l’espace blanc (x des mots composés), à l’oral – contexte grammatical, situationnel, évènementielle, culturel, historique, social
* lexique – ensemble des mots qu’une langue a à sa disposition, évolue le plus rapidement,facilement
* vocabulaire – la réalisation individuelle, concrète du lexique (semblable aux moyens stylistiques – réalisation concrète de tous les moyens que la langue nous donne à disposition)
* assez personnelle
* actif – les mots dont on se serve, 2000–8000 mots
* passif – les mots qu’on comprend
* *français fondamental – un recherche linguistique sur la fréquence des mots– on utilise 8 fois plus les mots grammaticaux que les mots à sens plein, on utilise couramment à peu près 1200 mots
* on peut étudier le lexique de deux points de vue :
* diachronique – l’évolution, l’histoire, les valeurs stables (étymologie) – formation populaire/savante
* synchronique – comparaison à une période limitée (40–50 ans, contemporaine – 30 ans) – formation :dérivation, composition…
* *lapsus – rict neco jineho, nez by se ocekavalo, splest si slova
* lexique permet le rapport de l’homme avec la réalité
* le rapport entre les mots et les idées est étroit – les émotions peuvent s’exprimer sans les mots, sinon les idées ont besoin des mots
* les mots décrivent la réalité, permettent de la comprendre, de communiquer, de s’exprimer
* lesfonctions de la langue – communiquer, penser, connaitre, apprendre, comprendre, analyser
* pour comprendre, on a besoin du contexte – grammatical, social, de la situation, historique et culturel
* la terminologie :
* mot simple – on ne peut plus distinguer les parties constructrices
* mot construit – se définissent par rapport aux mots simples – on peut distinguer les partiesconstructrices = morphèmes lexicaux, motivé – on distingue les mots qui le construisent, les éléments formateurs, ex. quatre-vingts (quatre, vingt – mots simples, on les distingue) x certains démotivés – en synchronie, l’usager normale ne distingue pas les éléments constructeurs, on les comprend comme des mots simples (trottoir x trotter, -oir – forme les substantifs de location, fourchette x –ette –substantifs, diminutifs, secrétaire x secret, taire, vinaigre x vin, aigre, déjeuner x dé-, jeûne, barricade x barrique, -ade – résultat)
* lexème – le mot dépouillé des affixes (le radical)
* lexème – aussi une valeur sémantique, radical – seulement la forme
* le radical – base du mot construit
* morphème lexical – la plus petite unité de formation lexicale quiporte un sens (même si c’est un sens limité) – lexicale (x grammatical – les flexions, morphologie)
* peut se réemployer – au moins deux fois
* identité de forme – d’après la forme, il est toujours reconnaissable, n’exclue pas l’allomorphie
* on peut les combiner
* ont une fonction (constructrice), portent un sens
* indivisible, partie minimale...
tracking img