Lexique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5407 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Lexique
SCL F40 : Linguistique formelle Séances 2 et 3 9 et 23 février 2005

Plan du cours
1. Morphologie 2. Lexicologie 3. Parties du discours 4. Aspects formels : (a) traits et structures de traits (b) organisation d’un lexique

1
1.1

Morphologie
Le morphème

Morphème = Première articulation (dans la double). Unités minimales significatives (contrairement aux phonèmes). Laconcaténation des morphèmes permet de construire la phrase. Définition et délimitation : constitué de phonèmes ; contrairement au mot, il existe des procédures pour l’isoler de manière stable : par commutation et étude de distribution. Commutation. — On peut isoler chacun des morphèmes en les faisant varier sur l’axe paradigmatique :
(1) a. chant+er, chant+eur, chant+age vs. chant+eur, rong+eur, vol+eur b.mais pas chap+eau, bat+eau vs. chap+eau, chap+elle parce que les unités isolées n’ont pas de sens

Le sens de chaque morphème est relativement stable. Distribution. — Rassemblement de formes légèrement différentes mais apparentées (on les considère comme un seul morphème : allomorphie), en distribution complémentaire :
(2) a. pomm+ier, poir+ier, prun+ier → +ier devant consonne (sauf chuintantes)b. orang+er, pêch+er → +er dans les autres cas

La variation allomorphique dépend la plupart du temps, soit du contexte phonologique (exemple 2), soit du contexte morphologique (exemple 3).

1

(3) a. nous chantâ+mes → +mes après le morphème -â- de passé simple (qu’on retrouve dans vous chant+â+tes) b. nous chant+ons, nous chanti+ons, nous chanter+ons → +ons dans les autres casOppositions générales. — Deux types de morphèmes : lexicaux vs. grammaticaux. Lexicaux = lexèmes (chant-), “permettent au mot d’avoir une individualité sémantique” ([GT94] p. 43) vs. grammaticaux = mot-outils (-eur ), qui “insèrent le mot dans des séries et indiquent souvent ses relations avec d’autres éléments de la phrase” (ibid.). Autre opposition : morphèmes libres (bases, radicaux) vs. liés, nonlibres (affixes), les libres étant ceux que l’on peut rencontrer seuls, et les liés ceux qui doivent être associés à une base pour apparaître dans une production. Un mot peut être simplement une base, ou une base + un certain nombre d’affixes, mais pas un affixe seul. Ne pas confondre radical (morphème libre) avec racine = “moule trilittère” (de trois lettres) à partir desquels sont formés généralement tousles mots de la même famille (p.ex. en arabe, ktb est une racine qui permet de former kiteb le livre, maktab le bureau, kataba il a écrit, etc.). Parmi les affixes : préfixes (avant la base), suffixes (après la base) et infixes (dans la base – pas en français). Morphème vs. mot, synthèmes, locutions. Non-compositionnalité. Le sens n’est pas toujours compositionnel : passer à tabac. Etapes de l’analysemorphologique. — Dégagement des morphèmes et organisation en un système : 1. segmentation en morphèmes à l’aide de la commutation, 2. vérification que chaque élément segmenté a bien un sens régulier, 3. étude de la distribution des formes segmentées (allomorphies), 4. étude des différents types de morphèmes, de leurs valeurs et de leurs fonctions, 5. étude de la combinatoire des morphèmes (commentils s’associent les uns aux autres).

1.2

La morphologie

Discipline qui étudie les morphèmes. Domaine lié à la syntaxe (parce que certaines marques morphologiques sont des marques de la syntaxe de la phrase : morpho-syntaxe), et/ou à la sémantique (puique chaque unité morphologique est une unité minimale de sens : morpho-sémantique, voire sémantique lexicale). Exercice. — Donnez le fémininde mots suivants et classez les différents moyens utilisés pour marquer l’opposition de genre :
(4) taureau, gendre, oncle, collaborateur, bélier, philosophe, administrateur, adversaire, danseur, coiffeur, mineur, supérieur, poète, traitre, héros, canard, dindon, compagnon, veuf, sultan, touriste, âne, menteur, demandeur, inspecteur, pécheur.

Correction. — (à discuter) – opposition de...
tracking img