Liberian suite

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (264 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Analyse de « Liberian Suite » de Duke Ellington

1. Biographie de l’auteur

De son vrai nom Edward Kennedy est né le 29 avril 1899 à New York. Il étaitpianiste et chef d’orchestre majeur noir du XXème siècle, il a gardé son orchestre pendant 50 ans. Au sein de celui-ci, comptaient de nombreux musiciens derenommée internationale tels que Sidney Bechet (qui a eu beaucoup de succès en France), Ben Webster, Johnny Hodges, etc. Duke a été aussi pianiste en trio jazz où il aenregistré en petite formation des disques d’anthologies. Il a influencé toute une génération de grands musiciens (Theolonius Monk). Beaucoup de ses œuvres sontdevenues des devenues des standards comme « It don’t mean a thing (if i ain’t got that swing) » composé en 1932. Duke Ellington fait partie des musiciens voulantimposer le jazz comme genre à part entière dans la musique du XXème siècle. Il meurt le 24 mai 1974.



2. Histoire de la chansonEn 1947, il compose à l’occasion du centième anniversaire de la création du Libéria en Afrique, la « Liberian Suite ». Elle est la première « commande »internationale du gouvernement de la nation africaine de l’artiste. Cette composition représente tous les esclaves américains affranchis, c’est la première manifestationofficielle où Ellington serait un ambassadeur musical. Cette suite est composée de beaucoup de contretemps (une des particularités du jazz) associant les cuivres(saxophone, trombone, cor …) et la voix. Cet album a été récompensé de 3 étoiles pour son engagement dans l’Histoire et sa contribution à sauvegarder les mémoires.
tracking img