Liberté

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2920 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
« Puisque l'homme libre est celui à qui tout arrive comme il le désire, me dit un fou, je veux aussi que tout m'arrive comme il me plaît. - Eh ! Mon ami, la folie et la liberté ne se trouvent jamais ensemble. La liberté est une chose non seulement très belle, mais très raisonnable, et il n'y a rien de plus absurde ni de plus déraisonnable que de former des désirs téméraires et de vouloir que leschoses arrivent comme nous les avons pensées. Quand j'ai le nom de Dion à écrire, il faut que je l'écrive, non pas comme je veux, mais tel qu'il est, sans y changer une seule lettre. Il en est de même dans tous les arts et dans toutes les sciences. Et tu veux que sur la plus grande et la plus importante de toutes les choses, je veux dire la liberté, on voie régner le caprice et la fantaisie. Non,mon ami : la liberté consiste à vouloir que les choses arrivent, non comme il te plaît, mais comme elles arrivent. »

Épictète, Entretiens, 1,35.

Croire en l'indépendance, n'est-ce pas faire preuve d'égarement ? Selon Épictète, l'homme vraiment libre ne recule pas devant la réalité. Il ne veut pas modifier ce qui ne dépend pas de lui. Aussi, il veut les contraintes sur lesquelles il n'a pasde prise. Pour cette raison, « la liberté consiste à vouloir que les choses arrivent […] comme elles arrivent ».

Les questions

Question 1) Quelle est l'idée directrice du texte ? Quelles sont les étapes de l'argumentation ?

Question 2) a- Pourquoi est-il déraisonnable, selon Épictète, « de former des désirs téméraires et de vouloir que les choses arrivent comme nous les avons pensées » ?                  b- Expliquer : « Quand j'ai le nom de Dion à écrire, il faut que je l'écrive, non pas comme je veux, mais tel qu'il est, sans y changer une seule lettre. »

Question 3)  La liberté consiste-t-elle  à vouloir que les choses arrivent comme il nous plaît ?

Traitement du sujet

Question 1

Ce texte s'interroge sur la nature de la liberté. Il la conceptualise. Or, au premierabord, la liberté apparaît comme une spontanéité. Être libre, n'est-ce pas agir comme on l'entend ? N'est-ce pas laisser libre cours à ses désirs ? N'est-ce pas échapper à toute contrainte ? Toutefois, contrainte et liberté s'opposent-elles nécessairement ? Croire en l'indépendance, n'est-ce pas faire preuve d'égarement ? Selon Épictète, l'homme vraiment libre se garde d'une telle méprise. Il nerecule pas devant la réalité. Il ne veut pas modifier ce qui ne dépend pas de lui. Aussi, il veut les contraintes sur lesquelles il n'a pas de prise. Pour cette raison, « la liberté consiste à vouloir que les choses arrivent [...] comme elles arrivent ».

D'abord, notre auteur propose une définition irréfléchie de la liberté (lignes 1). Ensuite, il réfute cette définition (lignes 2 à 6). Enfin, ilpropose une définition philosophique de la liberté (lignes 6 et 7).

Question 2

a- Nous ne sommes pas en dehors de la réalité. Refuser la résistance du réel est absurde. Irrationnel. Tout ne dépend pas de nous ! Si nous nous laissons emporter par nos désirs, et si nous voulons que les événements « arrivent comme nous les avons pensés », alors nous privilégions nos représentations audétriment de l'ordre des choses réelles. Nous aspirons à changer cet ordre. Une telle attitude est infantile. Elle rappelle l'enfant qui crie pour commander à un objet de venir à lui. Elle est absurde. Elle est folle. Extravagante. Insensée. Elle ne tient pas compte de la nécessité qui contrecarre souvent nos désirs. Elle est déraisonnable. En effet, elle touche à la folie en s'opposant à la raison. Enoutre, elle exprime un mépris du bon sens et de la mesure. Le sage condamnera évidemment une telle déraison ! À cet égard, l'exemple du nom de Dion est particulièrement éclairant.

b- Le nom de Dion est composé de lettres selon un ordre nécessaire. Pour écrire ce nom, je dois vouloir cette nécessité. Cela entrave-t-il ma liberté ? Ne suis-je pas plus puissant lorsque je sais comment écrire ce...