Liens entre sport et medias

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (714 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Liens entre sport, sponsors et media. En quoi les retransmissions télévisuelles ont-elles un impact sur les sports retransmis ?

De nos jours le sport de haut niveau a pris une grande ampleur etappartient à la réalité économique.
La performance sportive de haut niveau suppose de lourds investissements, consentis par les pouvoirs publics ou les sponsors, mais constitue aussi un spectaclepayant, et surtout un support publicitaire. Avec la modernisation des moyens de diffusion, l’intérêt des téléspectateurs pour les retransmissions d’événements sportifs a considérablement augmenté. Denouveaux enjeux relatifs aux droits d’exploitation de ces événements se sont donc développés. Même si cette évolution est présente dans tous les sports, le football ne reste pas moins l’activité sportivela plus médiatisée et lucrative en Europe.

Depuis quelques temps, les grandes chaines de télévision françaises ne cessent de se plaindre de l’augmentation des droits de retransmission desrencontres sportives.
Le coût des droits de retransmissions a explosé en dix ans. Canal plus dépensait 122 millions d’euros pour une saison de football en 1998. En 2008, c’est sur la somme de 668 millionsd’euros par saison que canal plus s’engageait pendant 4 ans.
Une chose est sûre : le football, qui représente 13% de l'offre de programmes en France pour 32% d'audience globale, est devenu crucial pourl'économie des chaînes, autant que l'argent de la télé pour les clubs.
Les clubs de football français sont complètements télé-dépendants. Les droits télévisuels versés par les groupes Canal+ et TPS, quiretransmettent les matchs de Ligue 1, représentent 60% des revenus des clubs de L1 et de L2, alors que la part des droits dans le budget des clubs était seulement de 1,8% en 1982 ! Depuis la saison2003-2004, les clubs de L1 et L2 tentent de redresser leur situation financière, en ayant entre autre diminué les salaires des joueurs de 3%. Ces 600 millions d'euros seront versés aux clubs par...
tracking img