Lili

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1080 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mars 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Explication du titre :
« Les Fleurs du mal » est un mélange détonant : cadeau empoisonné. Les fleurs viennent du mal. Cela signifie qu’il va parler du mal alors que le mot fleur signifie qu’à partir du mal, il va rechercher, cultiver quelque chose de bon.

La modernité :
Au milieu du XIXème siècle, quand Baudelaire surgit sur la "scène littéraire" deux grands mouvements se partagentl'espace d'expression poétique : le Romantisme et le Parnasse.
Lamartine, Vigny et surtout Hugo pour le premier, Gautier, Banville, Leconte de Lisle et Hérédia
pour le second occupent la place. Comme tout artiste, Baudelaire a à faire le deuil de ses attirances
pour trouver sa propre voix.

Baudelaire est "romantique" par tempérament, par admiration ( pour Hugo, enparticulier,
à qui il dédicace la section des "Tableaux parisiens") et par fréquentation.

Schématiquement , le Romantisme se caractérise par le refus de la distanciation classique dans des
figures impersonnelles et, au contraire, la revendication de l'expression du moi. Le Moi est sujet et
objet du poème, destinateur et destinataire. Et Lamartined'affirmer : "Je n'imitais plus personne, je
m'exprimais moi-même, pour moi-même. Ce n'était pas un art, c'était le soulagement de mon propre
coeur qui se berçait de ses propres sanglots." Le Romantisme exalte aussi l'expression des
sentiments, des sensations, des émotions et de l'intimité. Elle se veut libre et anti-conformiste
dans lechoix de ses sujets et de ses formes poétiques. Hugo le proclame : "Tout est sujet, tout a droit
de cité en poésie ... le Poète est libre." le Romantisme porte en lui un rêve de totalité. La poésie peut
et doit tout dire. Pour les poètes romantiques,universalité et intimité ne sont pas vécu comme un paradoxe.
Enfin, le mot est tout puissant; il n'a passeulement pour rôle de reproduire le réel, mais il est créateur
d'un autre espace : " Le mot est un être vivant, plus puissant que celui qui l'emploie." (Hugo)

Baudelaire, malgré tout est conscient des excès, et par là-même, des faiblesses du Romantisme.
Il trouve, dans la poésie du Parnasse et dans ses prises de position, des arguments et des valeurs
danslesquelles il peut se reconnaître : le travail, la maîtrise et la rigueur. Pour autant,
l'intransigeance esthétique des parnassiens possèdent des limites dont Baudelaire se dégagent
très vite aussi.

Théophile Gautier publie en1857 "L'Art", poème manifeste dans lequel il affirme sa rupture avec le
Romantisme et une option nouvelle qui serait la "religion"du Parnasse : l'art pout l'art. leur recherche
est celle de la virtuosité plastique, de la pure gratuité et de l'impersonnalité. Dans la poésie
parnassienne, le primat est accordée à la forme sur toute idée, confidence ou message. Le travail de la
forme jusqu'à la perfection a été qualifié de formalisme. Il est assez simple de voir que les principalesconvictions du Parnasse sont autant d'attaques en creux adressées au Romantisme : aux excès du moi,
répond l'impersonnalité parnassienne; à la contingence et à la liberté du sujet qui veut que tout soit
poésie, s'oppose le culte de la Beauté; contre la "facilité" et la liberté d'expression, les parnassiens
revendiquent le travail, laciselure du texte; enfin, l'engagement politique et social des Romantiques
est jugé dans toute sa vanité et le Parnasse lui oppose la distance. L'émotion doit donc se soumettre
aux lois de la forme et aux exigences du Beau.

Baudelaire, entre émotion romantique immédiate et formalisme parnassien distancié, invente la modernité, autrement dit une...
tracking img