Liliane colpron

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4702 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Liliane Colpron : Les Boulangeries Première Moisson1
Cas produit par les professeurs JoAnne LABRECQUE et Marc FILION.

Une entrepreneure

Divorcée à l’âge de 30 ans, avec trois enfants en bas âge, Liliane Colpron décide de créer son propre emploi et de devenir entrepreneur. Intéressée par le métier de boulanger, elle s’associe avec un boulanger français avec qui elle ouvre un petit commercede pain. Elle doit non seule-ment apprendre à faire du pain et à le cuire, mais aussi à l’emballer et à le livrer. Pendant environ 12 ans, elle fera croître cette petite entreprise jusqu’à atteindre un chiffre d’affaires de un million de dollars.
Ambitieuse, Liliane Colpron ne s’arrête pas à ce premier succès. À la faveur d’un engouement pour un nouveau produit, le pain fabriqué à partir de pâtescrues congelées, elle décide d’exploiter ce nouveau marché. Ceci l’amène à vendre sa première entreprise et à fonder, à Dorval, une entreprise industrielle de pâtes crues congelées, qu’elle exploitera sous la raison sociale de Boulangerie Mention. D’un centre de production modeste de 8 000 pieds carrés, avec 15 employés et un chiffre d’affaires 250 000 $ à la première année d’exploitation,l’entreprise occupera une superficie de 40 000 pieds carrés, dégagera un chiffre d’affaires de dix millions de dollars et, surtout, jouira d’une excellente rentabilité.

Malgré le succès de cette entreprise, Liliane Colpron reste déçue. Produire du pain à grand volume lui plaît de moins en moins. Durant les années 80, la concurrence dans le marché des pâtes crues s’intensifie et l’entrepreneure réalisede plus en plus qu’elle s’est éloignée de sa passion première : faire du bon pain de qualité, avec des ingrédients sains. Elle déplore s’être aussi détournée de «l’art de faire du pain» qui l’anime toujours avant toute chose. En effet, le pain fabriqué à partir de pâte crue congelée est un pain qui contient une quantité de produits chimiques destinés à accélérer la levée du pain et à assurer unrésultat acceptable.

À la fin des années 80, la société Heinz lui fait une offre d’achat qu’elle ne peut refuser à cause de conditions très avantageuses, assorties d’un contrat de travail alléchant. L’opération lui permettra de prendre une année sabbatique pour faire le plein et élaborer de nouveaux projets.

C’est ainsi que pour une deuxième fois, après dix ans d’activité, elle vend sonentreprise. Liliane Colpron précise que la gestion de cette deuxième entreprise lui a permis de faire l’apprentissage des affaires, c’est-à-dire de tous les aspects financiers, depuis la gestion d’un partenariat en capital de risque à la gestion de la croissance. Elle a surtout compris que la gestion de la croissance est une étape aussi difficile qu’inévitable, et qu’elle est cruciale pour une petiteentreprise.
Après avoir tant appris, se retirer du marché lui semblait un non-sens. En 1991, par besoin de nouveaux défis, elle fait un retour à l’entrepreneurship en association avec ses trois enfants. Son rêve se réalise. Elle revient à la petite boulangerie fondant Les Boulangeries Première Moisson, dont la mission sera d’être les spécialistes du pain. Son fils Bernard, l’artiste de la famille,sera boulanger; son deuxième fils, Stéphane, la secondera dans l’administration, en plus de gérer le satellite de production des charcuteries, situé à Terrebonne. Enfin, sa fille Josée, diplômée en marketing de l’École des Hautes Études Commerciales, s’occupera de la mise en marché, depuis le développement de nouveaux produits offerts en étalage jusqu’à la vente proprement dite.

Les débuts del’entreprise

Le premier magasin Première Moisson ouvre ses portes à Dorion et a pour seule vocation de vendre des produits de boulangerie, soit une variété de pains, des croissants et quelques variétés de tartes. Pour rendre le concept plus convaincant et assurer l’authenticité des produits, on centre l’aménagement du magasin sur la cuisson sur place, à partir d’un four à bois. Cette idée...
tracking img