Lingerie homme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2185 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le marché et la distribution de la lingerie
Perspectives du marché à l’horizon 2007 - Stratégies de développement
Edition : Juin 2006
Madame, Monsieur, Quelle évolution du marché des sousvêtements ?

Dans un contexte de faibles gains de pouvoir d’achat, les ménages sont à l’affût de bonnes affaires. Soldes, promotions, lots, ventes privées sur Internet… les Français plébiscitent les dessousà petits prix. Une tendance qui profite aux chaînes spécialisées et à la grande distribution qui, après une période de vaches maigres, a réussi à gagner quelques points de part de marché. Pour séduire la clientèle, les hypers ont mis en avant leur offre sous MDD, le sans marque et les lots, pour des prix moyens de vente allant jusqu’à -7%. Une politique notamment rendue possible grâce à la haussedes importations en provenance des pays à bas coûts, principalement la Chine. Dans ce contexte, l’écart se creuse un peu plus entre le bas de gamme où la pression sur les prix est la plus forte et le haut de gamme qui redouble d’originalité et de valorisation pour se différencier. Alors que les quotas d’exportation textile de la Chine ont « partiellement » disparu en 2005 renforçant un peu plus ledegré concurrentiel au sein du secteur, de nombreux producteurs français de lingerie ont cédé aux sirènes de la délocalisation. Lejaby s’est ainsi lancé à la conquête de l’Asie avec le démarrage en Chine du Sud de la production de ses gammes destinées à être vendues en Europe. Autre mouvement structurel de taille, bon nombre d’entreprises, plus ou moins en difficultés, sont passées dans le gironde groupes ou de fonds d’investissement en 2005-2006. La société Aubade a été rachetée par le suisse Calida, Petit Véhicule (marque-enseigne Princesse Tam Tam) par le groupe japonais Fast Retailing, Barbara par Natexis Private Equity et le pôle européen de lingerie de Sara Lee par Sun Capital Partners. Des rachats synonymes d’une nouvelle dynamique de croissance pour certains : Aubade a ouvert, enguise de test, deux boutiques sous sa marque à Paris tandis que l’enseigne Princesse Tam Tam vise une accélération de son développement à l’international. Ces mouvements dynamiseront un secteur de la distribution spécialisée de lingerie où aucun concept fort n’est apparu récemment. Poursuite du maillage du territoire pour de nombreuses d’enseignes (Valège, Cannelle, Body One, Soleil Sucré),nouveau concept de boutiques (Cannelle, Body One), changement de modes de développement à l’image de Body One qui opte pour la commission affiliation pour ses points de vente à fort potentiel et quasi disparition de l’enseigne Samy Lingerie… tels ont été les principaux faits marquants du côté des enseignes spécialisées. D’une manière générale, marques comme distributeurs cherchent de nouveaux relais decroissance pour contrebalancer une demande en lingerie relativement atone. A ce titre, les jeunes sont une cible très convoitée. Pour les séduire, Dim a lancé la marque D de Dim destinée aux juniors et l’enseigne Etam Lingerie Girl&Co une gamme pour les 15-18 ans. Autre axe de diversification, des spécialistes de la lingerie féminine ont étoffé leur offre de sous-vêtements pour homme (Aubade,Petit Bateau notamment). Homewear, parfums et cosmétiques font aussi partie des axes de diversification des enseignes. Ces stratégies seront-elles payantes ? Vous trouverez en pages intérieures un plan détaillé de l’étude, ainsi que la liste des sociétés analysées. Pour recevoir cet outil d’analyse du marché de la lingerie (fabrication et distribution), il vous suffit de nous retourner le bon decommande au verso. Je demeure à votre disposition pour tous renseignements complémentaires, et vous prie de recevoir, Madame, Monsieur, l’expression de mes sincères salutations. Valérie Cohen Directrice de la diffusion

Comment les entreprises s’adaptentelles à la concurrence ?

Quelles axes de développement pour les marques et distributeurs ?

Le marché et la distribution de la lingerie...
tracking img