Linguistique interactionnelle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1473 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Problématique
La linguistique interactionnelle que nous développons étudie les énoncés en tant qu’ils s’inscrivent dans le discours en contexte interactionnel et dans la séquentialité de l’échange conversationnel. Elle tient compte du fait que les locuteurs utilisent la position séquentielle des énoncés — la position de leur énoncé tant par rapport à ce qui précède qu’à ce qui va suivre — pourconfigurer leurs énoncés, en particulier sous le rapport de l’implicite et de l’explicite et qu’ils disposent de nombreuses ressources pour contextualiser leurs énoncés (marques prosodiques, syntaxiques, etc.). Nous avons engagé une réflexion théorique et méthodologique sur la possibilité de reprendre les acquis empiriques de l’analyse conversationnelle dans le cadre d’une conceptionethnographiquement située de la cognition (Fornel et Quéré, 2001; Fornel, Quéré et Ogien, 2001).
Sur le plan international, nous participons à la structuration européenne du domaine de la linguistique interactionnelle. Notre approche s’inscrit aussi dans le cadre de l’anthropologie linguistique, qui constitue un domaine qui connaît un véritable renouveau, particulièrement aux Etats-Unis, grâce à la jonctionthéorique et empirique du courant d'ethnographie des langues vernaculaires et du paradigme interactionniste et conversationnel. Le PRI Anthropologie et linguistique de l'EHESS que nous coordonnons avec Francis Zimmermann a permis de développer un milieu de recherches et d’initiatives dans ce domaine.
 
Thèmes de recherche
1) Intonation et organisation séquentielle de la conversation.
Il s’agit depromouvoir l’étude de la relation intonation/actions conversationnelles. Dans le prolongement de l’analyse des tons finaux en français développée dans Beyssade et al. (2003), Fornel et al. (2005), Marandin et al. (2006), on examine dans quelle mesure il est possible d’élaborer une classification qui ne croise pas seulement ton final, type syntaxique et valeur illocutoire de l’énoncé, mais quitienne compte de la position dans le tour et de la nature de l’activité conversationnelle en cours. On s’intéresse en particulier au domaine des questions-échos et plus généralement des répétitions dans la conversation (pour une première étude, cf. Fornel & Léon, 1998).
L’objectif principal est de tenter d’identifier les propriétés du contexte qui permettraient de réaliser une modélisation de laconversation de façon complémentaire aux travaux de Ginzburg sur la modélisation du dialogue réalisée sur la base d’une sémantique illocutoire. La collaboration avec un groupe de travail hebdomadaire a permis une première analyse du sens des contours intonatifs. Il apparaît que ces derniers ne sont pas directement de nature illocutoire mais renvoient à ce que pense le locuteur de ses croyances ou decelles de son interlocuteur (Beyssade et al., Marandin et al.). Cette recherche, qui met l’accent sur la dimension dialogique des énoncés, constitue la base de l’inventaire typologique de nature conversationnnelle que l’on envisage de réaliser.
2) Temporalités et implicites culturels dans l’interaction.
Ce programme de recherche porte sur le rythme et les temporalités dans la communicationélectronique à travers des interactions médiatisées par internet. Il s’agit d’observer et d’étudier les pratiques linguistiques et sociales émergentes dans plusieurs communautés virtuelles diverses (chat, échanges visiophoniques, environnements graphiques, jeux en réseaux, forums dans le cadre de l’éducation à distance…) et au sein de diverses communautés (interactions verbales en anglais, arabemarocain, banmana, berbère, français, italien, japonais, malgache, suédois, wayuunaiki…), qui sont modelées aussi bien par les contraintes temporelles que par les implicites socioculturels et sociocognitifs de chacun des internautes. Cette recherche (voir les premiers résultats dans H. Bays, M. de Fornel et M. Verdier, 2007) a aussi pour but d’apporter une contribution aux discussions sur la...
tracking img