Linguistique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (854 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Temps - Livres

109/04/Wednesday 14h00

19 avril 2006

Sommaire complet Editorial Zooms Temps fort International Suisse Régions Economie Finance Sports Société Culture Eclairages Courrierlecteurs Météo TOUTES LES CRITIQUES
Arts Chroniques Mémoires Romans français Romans suisses Romans étrangers Essai Bande dessinée Souvenirs Nouvelles

CRITIQUE DE LIVRE Le Temps I Livres I Essai ICritique littéraire

Searle, lonesome cow-boy
Fabrice Clément et Laurence Kaufmann, deux chercheurs romands, s'attaquent à la pensée du philosophe américain avec ses armes.
Titre: Le Monde selonJohn Searle Auteurs: Fabrice Clément, Laurence Kaufmann Editeur: Ed. du Cerf Autres informations: coll Humanités,111 p. Mark Hunyadi, Samedi 5 novembre 2005

Nom

Mot de passe

Mot de passe oublié? Accès d'un jour

Accueil Fonds placement Marchés Economie

Musique Récits Correspondance Poésie Polar Cuisine

Emploi, formation Samedi culturel Disques Livres Sciences MultimédiaPhilosophie Biographie Politique Histoire Récits de voyage Science Fiction Aphorismes Photographie

«Qu'est-ce que cela?», demanda-t-il à l'auditoire en brandissant un billet d'un dollar. C'est ainsi queJohn Searle commença, il y a quelques années, l'une de ses conférences consacrées à la nature des objets sociaux. Car aux yeux du philosophe américain, voici ce qui est à expliquer: nous vivons dans unmonde physique fait de particules, mais où il y a aussi de l'argent, des élections, des mariages et des matchs de football –, toutes choses qui n'ont pas à proprement parler de réalité physique maisqui constituent néanmoins un monde qui s'impose à nous aussi objectivement que cette table devant moi. Pour Searle, le langage, l'esprit, la société – les trois thèmes qui scandent son œuvre – doiventpouvoir être compatibles avec une théorie atomiste de la matière, sans qu'ils soient réductibles à celle-ci; ce qu'il faut expliquer, en somme, c'est la continuité entre la matérialité de la matière...
tracking img