Littérature engagée

Pages: 5 (1126 mots) Publié le: 24 mars 2011
A la suite d’une conférence débat sur le thème de la littérature engagée, deux libraires, également amis, se croisent du regard.

Acte I

Scène I : Mathieu, resté seul au fond de la salle fait signe à son ami Arthur de se rapprocher de lui. Une bonne dizaine de rangées de chaises les sépare.

Arthur. – Ah ! Mon ami, je suis surpris de te rencontrer ici, il me semblait que lalittérature engagée n’était pas le genre littéraire que tu affectionnais le plus !

Mathieu. – Et ce n’est ce type de conférences qui va me réconcilier avec ce genre !

Arthur. – A mon sens, la littérature engagée a une plus grande utilité que celle qui ne l’est pas car elle permet aux auteurs de dénoncer, de critiquer, et surtout de briser le silence à propos de sujets parfois tabous, comme a pule faire Victor Hugo avec Melancholia, qui est un des rares poèmes qui est utilisé afin de dénoncer. Ici, l’auteur dénonce le travail des enfants, qui étaient surexploités à cause de l’industrialisation qui frappait la France au XIXème siècle, mais également le manque de libertés et de justice.
Mathieu, contrarié. – Je ne suis pas d’accord avec toi…
Arthur, agacé. – Laisse- moi au moins finirs’il-te-plaît ! George Orwell est également un modèle du genre avec son roman d’anticipation nommé 1984 qui permet de dénoncer le régime totalitaire et d’évoquer les conséquences nocives que cela peut avoir sur le monde à l’aide d’un personnage

Mathieu. – Pour ma part, la littérature engagée me semble trop subjective et mène, peu à peu, à une uniformisation de la pensée des lecteurs quidésirent penser de la même manière que les auteurs érudits de cette littérature qui est, il me semble, une sorte de propagande, comme Molière, Racine, Corneille ou encore Boileau pouvaient le faire au service du pouvoir royal. J’accuse…! Ecrit par Emile Zola est, lui, un exemple de subjectivité, quasiment rien de ce qu’il dit n’est objectif, il ne laisse pas la place au doute pour le lecteur et le pousseà penser de la même manière que lui. Mais le pire demeure, à mon avis, Mein Kampf, écrit par Hitler avant de devenir chancelier allemand. Il invective tous les lecteurs à le suivre dans sa lutte antisémite et s’attaque alors à des principes qui font partie des plus importants au monde et qui sont la liberté et l’égalité des hommes. De plus, il n’affirme pas seulement que sa pensée est la seulejuste et celle à suivre, il oblige quasiment le lecteur à penser comme lui et sa façon de former ses phrases et de s’exprimer ont plongé notre civilisation dans une guerre d’une rare violence, la littérature engagée peut alors également présenter un risque pour la société.

Arthur. – Ce livre est une exception ! La littérature engagée permet aussi une certaine liberté de penser pour lesauteurs, une liberté d’expression, du fait notamment du peu de sujets tabous. Par exemple, Voltaire a pu se permettre de critiquer l’Eglise au XVIIIème siècle dans son œuvre intitulée Lettres philosophiques alors que personne n’osait s’attaquer à son pouvoir auparavant. Il dénonce alors l’appartenance à une dénomination religieuse spécifique querellant toujours avec les autres et la place trop importantede la superstition dans la croyance. Montesquieu a fait de même en dénonçant avec force l’esclavagisme, au XVIIIème siècle également avec L’esprit des lois. Alors que tous les « civilisés » pensaient que leur domination sur les « barbares » était naturelle du fait de leurs différences, l’auteur dénonce cet esclavagisme et tente alors de mettre les esclaves au même niveau que les occidentaux, ungrand nombre de personnes aurait eu intérêt à ce que jamais ne soit publié ce texte mais la liberté dont il a jouit, comme beaucoup d’autres, lui a permis d’essayer de faire évoluer les mentalités de son époque.

Mathieu. –

Argument 1 : la littérature engagée dénonce critique et brise le silence.
Ex 1 : melancholia, Victor Hugo

Ex 2 : 1984, George Orwell

Contre-Argument 1 :...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La littérature engagée
  • Littérature engagée
  • La littérature engagée
  • La littérature engagée
  • La littérature engagée
  • La littérature engagée
  • Littérature engagée
  • La littérature engagée

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !