Litt

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1362 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Jules Michelet – Histoire de France

est née en Ile-de-France pendant la deuxième moitié du XIIème siècle ; elle se répand rapidement au nord de la Loire et s’impose en Europe jusqu’au milieu du XVIe siècle, lorsque se développe l'architecture classique, sous l'influence de la Renaissance italienne. Le mot « gothique » est utilisé pour désigner cette architecture a posteriori, dans uneacception péjorative. L'art gothique était l'art des Goths, en fait des « barbares » qui auraient oublié les techniques et les canons romains. Certains historiens de l'art réfutent aujourd'hui ce jugement et montrent que l'architecture gothique n'est pas en rupture avec l'architecture romane. Les éléments caractéristiques de l’art gothique sont : l’arc boutant qui est un pilier formé d'un arc enmaçonnerie qui contre-bute la poussée latérale des voûtes en croisées d'ogives et les achemine vers le pilier de culée. Il reprend la fonction des contreforts de l'architecture romaine ; puis, l’arc brisé dont la courbe inférieure est formée à partir de deux demis-arcs symétriques qui s'appuient l'un sur l'autre ; la culée: contrefort élevé et massif qui redirige les poussées des arcs boutants vers le sol; le pinacle - un petit clocheton en plomb de forme pyramidale de base polygonale (ou simplement une flèche ou pointe) il sert également à alourdir les arcs boutants pour éviter que ceux-ci ne se déportent ; le triforium - galerie voûtée ouverte sur l’intérieur, est aménagée latéralement au dessus des bas côtés de la nef d’une grande église; et les vitraux.
Michelet voit ce style comme un .Même si la structure de ce style se repose sur le calcul rigoureux des nombres, on peut y trouver une certaine liberté des artistes, ce qui rend peut-être la beauté du style. L’auteur met en valeur surtout l’empreinte personnelle des artistes que la forme géométrique caractéristique du style, qui aurait été banale sans la marque de la personnalité des artistes. Il met en discussion aussi l’apport del’histoire sur l’art . C’est-à-dire, chaque époque a son spécificité, une vision propre qui se distingue de celle des prédécesseurs même si les principes de base ne se changent pas.
Ensuite il parle des artistes français qui ont travaillé les églises et qui les ont marquées par leur individualité. On a ici une corrélation entre art et gloire, une véritable lutte entre les artistes rivales dans laquête d’un nom. La gloire est un but visé par les artistes qui veulent sortir de l’anonymat pour se faire reconnus. Comme exemples pour cela, l’auteur nous présente deux histoires : celle de Dédale qui tue son neveu par envie et celle de l’architecte Alexandre de Berneval. Quant à cette dernière histoire il s’agit d’un architecte et son disciple qui aurait réalisé une rosace magnifique, plus belleque celle de son maȋtre. Ce dernier, ne supportant pas un disciple plus habile que son professeur, et près de la colère et de la jalousie il tua son apprenti. Il est alors jugé et pendu pour ce crime. Cependant, en hommage au travail rendu, les moines de l’abbaye de Saint-Ouen vont inhumer l’assassin et sa victime dans la chapelle Sainte-Agnès de l’abbatiale. On peut voir donc, la rivalité entreartistes qui font tout pour se faire un nom, pour conquérir le monde artistique.
Le rapport entre politique et art est assez étroit. Il est bien connu que les anciens rois construisaient des églises quand ils avaient des réussites politiques comme les batailles par exemple. Ce n’est pas seulement pour la religion mais aussi pour le gout de l’art, de créer quelque chose qui reste dans l’histoire, quiillustre leur époque et leurs exploits. Comme les églises, les châteaux montrent aussi le lien entre politique et art. Par exemple le château de Versailles ou Louvre sont des produits des grands hommes politiques qui ont mis en valeur l’art par ces constructions imposantes.
Dans cette deuxième partie du texte l’auteur se repose en particulier sur Notre Dame de Paris en nous présentant...
tracking img