Litterature denonciation des horreurs du temps

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (278 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
tout le raisonnement absurde de « De l'esclavage des Nègres » => permet à Montesquieu de dénoncer différentes manières l'esclavage. • « C'est à ce prix que vousmangez du sucre en Europe » => Voltaire mêle l'humour [tellement la situation du « Nègre » est terrible : symétriquement « il manquait à ce pauvre homme la jambegauche et la main droite » ! + la neutralité du ton de l'esclave qui ne se révolte pas « c'est l'usage »], le pathétique [la désillusion de l'esclave, les espoirsde ses parents vs sa situation, les larmes de Candide] => le lecteur réagit : dénonciation très efficace. ∆) Pour Hugo la mission de l'art est bien de «réveiller le peuple », c'est-à-dire de le sortir de la torpeur où le maintiennent le mensonge, la propagande, la peur, la lâcheté.... Mais l'utilité de la littératureréside-t-elle obligatoirement dans son engagement ? III- L'utilité de la littérature en question Un livre n'est pas obligatoirement une oeuvre engagée dont le butest de dénoncer : A- Théorie de « l'Art pour l'Art » Débat quant à l'utilité de l'art : certains artistes ont refusé d'utiliser l'art. Pour ThéophileGautier, l'art doit être gratuit : « Il n'y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien ; tout ce qui est utile est laid, car c'est l'expression dequelque besoin, et ceux de l'homme sont ignobles et dégoûtants, comme sa pauvre et infirme nature ». Développer l'idée d'art pour l'art.B- Le désir du lecteur Le lecteur, en prenant un livre, veut-il se détendre ou s'instruire ? Roman, pièce de théâtre, poésie... : évasion du lecteur
tracking img