Litterature francaise - moyen age

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3865 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Littérature française.

Textes « Moyen-âge »

SERMENTS DE STRASBOURG (842)
Suite à la mort de Charlemagne, l'Empire est divisé entre ses trois petits-fils, Louis le Pieux, Charles le Chauve et Lothaire. Voici un texte écrit par deux d'entre eux, Louis et Charles, où ils s'entendent sur un pacte de paix et une alliance de guerre avec leur frère Lothaire, pour se diviser entre eux deux leterritoire de ce tiers. Voici la version en français de l'époque (haut) ainsi que sa traduction (bas)...
TEXTE EN FRANÇAIS DE L'ÉPOQUE
Pro Deo amur et pro christian poplo et nostro commun salvament, d'ist di en avant, in quant Deus savir et podir me dunat, si salvarai eo cist meon fradre Karlo, et in adiudha et in cadhuna cosa, si cum om per dreit son fradra salvar dift in o quid il mi altresifazet, et ab Ludher nul plaid nunquam prindrai qui meon vol, cist meon fradre Karlo in damno sit.
TRADUCTION EN FRANÇAIS DU XXe SIÈCLE
Pour l'amour de Dieu, et pour le commun salut du peuple chrétien et le nôtre, dorénavant, autant que Dieu m'en donne savoir et pouvoir, je défendrai mon frère Charles que voici, et par l'aide, et en chaque chose, ainsi qu'on doit par devoir défendre son frère,à la condition qu'il me fasse de même ; et avec Lothaire je ne prendrai aucun arrangement qui, par ma volonté, soit au préjudice de mon frère Charles que voici.

Cantilène de Sainte Eulalie
Ce petit poème date du X siècle. On ne sait qui le composa. Premier en date dans notre littérature, nous le donnons surtout afin de montrer l´état de la langue à la fin du premier millénaire. Dans cettelangue romane, le français y est encore bien latin. Sainte Eulalie, vierge et martyre, est née à Augusta-Emerita vers 296 et souffrit le martyre à douze ans. Le poème raconte l'histoire de cette jeune fille martyre qui souhaite conserver sa virginité et sa foi dans le Christ plutôt que de succomber au diable (diavle) et à la déchéance morale.
| |

|Buona pulcelle fut Eulalia ;|Eulalie était une bonne jeune fille ; |
|Bel avret corps, bellezour anima. |Son corps était beau, son âme plus belle encore. |
|Voldrent la veintre li Deo inimi ; |Les ennemis de Dieu voulurent la vaincre,|
|Voldrent la faire diavle servir |Et lui faire servir le Diable. |
|Elle non eskoltet les mals conselliers, |[Mais] elle n'écoutait pas les mauvais conseillers |
|qu'elle Deo raniet chi maent sus en ciel.|[Qui voulaient] qu'elle renie Dieu qui demeure au ciel. |
|Ne por or ned argent ne paramenz, |Ni pour de l'or, ni pour de l'argent ou des parures, |
|Por manatce, regiel, ne preiement, |Ni pour des menaces, des caresses ou des prières, |
|Neule cosenon la povret omque pleier |Nulle chose ne pouvait forcer (plier) |
|La polle sempre non amast lo Deo menestier ; |La fille à toujours n'aimer le service de Dieu. |
|Et por o fut presentede Maximiien, |Et pour cela, elle fut présentée àMaximien, |
|Chi rex eret a cels dis sovre pagiens |Qui était en ces jours-là le roi des païens, |
|El li enortet, dont lei nonq chielt, |Il l'exhorte, sans qu'elle y prête attention |
|Qued elle fuiet lo nom chritiien....
tracking img