Litterature quebecoise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 63 (15735 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
TABLE DE MATIERES

AVANT-PROPOS……………………………………………………..4

CHAPITRE I - Repères bio-bibliographiques 

I.1. La Vie et l'Oeuvre de Ringuet………………………………………….6
I.2. Trente arpents le chef d’œuvre de Ringuet ……………………………7

CHAPITRE II – Les personnages de Ringuet

II.1. Euchariste Moisan……………………………………………………15
II.2. Alphonsine Moisan…………………………………………………..18II.3. La terre – l’heroïne de Ringuet………………………………………21

CHAPITRE III – Les romans roumains du terroir

III.1. Ion de Liviu Rebreanu ou l’amour de la terre………………………26
III.2. Morometii de Marin Preda : une nouvelle vision du monde rural…..29

CHAPITRES IV – Similitudes et disparités entre les romans présentés

IV.1. Comparaison entre le roman québécois Trente arpents etdeux romans roumains : Morometii et Ion………………………...........33

IV.2. Parallèle entre les personnages principaux des ces trois romans....43

CONCLUSIONS……………………………………………………48

BIBLIOGRAPHIE…………………………………………………50

AVANT-PROPOS

Le mémoire intitulé  « Le roman de la terre dans la littérature québécoise et roumaine » est structuré enquatre chapitres et se propose d’analyser le monde paysan comme il est présenté dans la vision de Ringuet, de Marin Preda et de Rebreanu. Connaître les romans « du terroir » peut nous aider à donner une image diversifié mais unie de tous les pays de la planète.
L’intérêt pour ce thème a été déclenché par la perception dépréciative sur le monde rural des nouvelles générations. A monavis l’agriculture paysanne offre les meilleures chances de nourrir le monde. Alors pourquoi traite-t-on nos paysans avec autant de mépris ?
Par le temps qui court le monde rural ne suscite aucun intérêt pour les écrivains du XXI siècle, qui parfois on voient le monde paysan sous des couleurs assez superficielles.
Mon but est de choisir trois romans de pays différents,engagés dans un effort pour traduire des réalités paysannes, et de démontrer qu’en Roumanie, comme au Québec on trouve la même identité paysanne ancienne et bien enracinée dans la tradition de la terre.
Dans le premier chapitre je présente en quelques mots la vie de Ringuet et son activité littéraire marqués par le roman Trente arpents .Ce roman a apporté à Ringuet un grand succès mondialet a révolutionné le roman québécois par la réalité présentée d’une façon objective.
Ensuite je vais m’arrêter sur les personnages de Ringuet qui ne sont pas des exceptions mais dont l’existence bouleversante donne un sens nouveau à la littérature. Comme ce roman est bâti autour du lien terre-homme je vais mettre en évidence le motif de la terre dont Ringuet a fait une mythe . Ils’agit de la terre qui a été la première condition de survie de toutes les nationalités.
Les chapitres réunis dans cet ouvrage, variés dans leurs approches et leurs objectifs , sont aussi consacrés à deux romans roumaines : Ion de Liviu Rebreanu et Morometii de Marin Preda. Dans le troisième chapitre je vais discuter des aspects les plus évidentes rencontrés dans ces mondes paysansprésentés dans ces romans roumains.
Dans le chapitre final je essayerai de faire une analogie de ces trois romans. Les événements s’articulent bien les uns dans les autres tout naturellement . Le tissu de ces pages est fait du quotidien de la vie campagnarde, de la grisaille des préoccupations du vivre et du travail. Ces romans présentent une humanité gâchée : des yeux qui ne sont pas meurtrisde larmes, des cœurs sans tendresses qui ne connaissent pas leur misère , qui ne sont armés ni contre le malheur , ni contre le destin.
On finit par juger ce monde paysan du dehors avec une grande sympathie et par éprouver pour ces personnages une sympathie fondée sur la pitié.
Cette recherche veut démontrer que n’importe quelle est la couleur de la peau, la...
tracking img