Litterature terminale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2751 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Liaisons dangereuses
Laclos, Frears

I- L’aspect comique
On peut isoler dans le roman plusieurs procédés qui évoquent le genre comique.
- Maîtres et valets : le couple formé par Valmont et Azolan rappelle avec certaines nuances celui formé par Sganarelle
et Don Juan. L’entreprise de séduction que mène Valmont est constamment secondée par son fidèle serviteur, qui apparaît
ici comme ledouble burlesque du vicomte.
- Les quiproquo : Dans le roman, le narrateur met en scène la naïveté de certains personnages à travers les quiproquo. Le
premier concerne bien évidemment Cécile (Lettre 1) qui confond un simple cordonnier avec un homme du monde, celui
qui s’apprête à devenir son mari. Mais, ne peut-on pas qualifier de quiproquo, l’aveuglement de Mme de Volanges à
l’égard de Mme deMerteuil, ou celui de la Présidente envers Valmont?
- Les ruses de l’hypocrisie : les “bons tours” que jouent la Marquise et le Vicomte à Prévan et ses acolytes, visent non seulement
à assurer leur “bon plaisir” mais aussi à châtier les présomptueux. L’hypocrisie des deux roués et surtout celle de
Merteuil rappelle le jeu d’un Tartuffe, qui masque le libertinage face à tous ses interlocuteurs.- L’ironie dramatique : la structure du roman épistolaire met le lecteur dans la position du spectateur de théâtre, omniscient,
qui en sait toujours plus que chacun des personnages. Cela concoure souvent à un effet comique. Ainsi l’attitude
de Valmont dans la lettre C apparaît franchement comique quand Tourvel le fuit : “ Mon amie, je suis joué, trahi, perdu;
je suis au désespoir : madame deTourvel est partie. Elle est partie, et je ne l’ai pas su”.
Comment le film de Frears adapte-t-il la théâtralité diffuse du roman?
- Le film reprend le couple du maître et de son valet formé par Valmont et Azolan, en reprenant l’épisode des lettres XXI
et XXII : il s’agit de la “bonne action” de Valmont. A la différence du roman le personnage d’Azolan est développé, car
il donne la réplique àValmont. Au lieu d’être relatée, la scène se déroule au présent sous les yeux d’un spectateur, complice
de Valmont et d’Azolan, tandis que le domestique espion de Mme de Tourvel est ridiculisé. Par ailleurs, cette scène
réécrit la scène du pauvre dans Don Juan, à la différence seule que le “Va, je te le donne pour l’amour de l’humanité”
a cédé la place au “J’ai trouvé juste de payer de payer àces pauvres gens le plaisir qu’ils venaient de me faire.” et surtout
reprend les traits picturaux des tableaux de Greuze.
On soulignera à ce titre que dans le Valmont de Milos Forman, le réalisateur dote Merteuil d’une suivante complice
(comme Merteuil l’apprend à Valmont dans la lettre LXXXI), qui organise une rencontre comique entre Danceny et Cécile,
ce qui n’est pas le cas dans le film deFrears.
- Les quiproquo demeurent mais le premier concernant Cécile a disparu dans l’économie cinématographique. On peut
penser que la naïveté de la jeune fille est suffisamment signifiée par l’image; en présence de sa mère, de la Marquise et
de Valmont, elle se tient maladroitement, les bras le long du corps, les mains croisées et tordues, et ne sait pas comment
réagir aux regards de Valmontqui lorgne sur sa poitrine naissante, ce dès les premières minutes du film. L’aveuglement de
Mme de Volanges est lui aussi mis en scène à deux reprises, qui évoquent les lettres LXIII (dans laquelle Merteuil raconte
au Vicomte comment elle a dévoilé la correspondance entre Danceny et Cécile à Mme de Volanges) et XCVIII (dans
laquelle Mme de Volanges demande l’aide de la Marquise pour venir àbout de la “mélancolie” de Cécile qui vient d’être
déflorée par Valmont).
- Les récits concernant Prévan et les Inséparables ont disparu. Ces intrigues secondaires avaient certes le mérite de mettre
en avant les coulisses du libertinage, et surtout pour Prévan, d’en faire le double “proleptique” du Vicomte. Néanmoins,
on peut apercevoir le supposé Belleroche au détour d’un angle.
- La...
tracking img